La téléphonie mobile en croissance et en évolution


Jean-François Ferland - 08/02/2006

Trois firmes d’analyse scrutent l’utilisation du téléphone mobile. Analyse des livraisons d’appareils effectuées en 2005, de l’adoption de la technologie 3G et de l’abandon des lignes téléphoniques terrestres.

Livraisons mondiales à la hausse

Selon la firme IDC, 245,2 millions de téléphones mobiles ont été livrés à l’échelle internationale au cours du quatrième trimestre de l’année 2005, ce qui représente une augmentation de 16,8 % en comparaison avec le trimestre précédent et une hausse de 19,3 % en rapport avec le quatrième trimestre de l’année 2004.

Du côté des appareils mobiles combinés, par exemple les assistants numériques qui incluent la téléphonie, 16,8 millions d’unités ont été livrées au quatrième trimestre de 2005, ce qui représente une hausse de 20 % depuis le trimestre précédent et une croissance de 100,3 % en comparaison avec le dernier trimestre de l’année 2004.

Pour l’année 2005 dans son ensemble, IDC estime que 825,5 millions de téléphones mobiles ont été livrés à l’échelle internationale, en augmentation de 16,7 % en rapport à l’année 2004, alors que 55,6 millions d’appareils mobiles combinés auraient été livrés en 2005, ce qui constitue une augmentation de 165,3 %.

Les auteurs de l’étude notent les téléphones de haut de gamme, qui peuvent manipuler des images, de l’audio et de la vidéo obtenus par téléchargement ou par des services par abonnement, ont fait leur apparition au cours du dernier trimestre de l’année 2005 dans plusieurs régions et marchés du globe.

Adoption de la plate-forme 3G en Europe

La firme Forrester a pour sa part prédit que la technologie 3G, la troisième évolution de la téléphonie mobile, n’occupera pas la place dominante sur le marché européen avant 2010. La firme s’attend à ce que les téléphones ayant recours à la technologie GSM diminueront à 3 % en 2008 et à 1 % à la fin de l’année 2010 sur le Vieux Continent, au profit de la technologie GPRS.

Mais la technologie GPRS perdra également du terrain au profit de la technologie 3G, en passant de 70 % des parts de marché aujourd’hui à 38 % du marché en 2010. La firme s’attend à ce que la technologie 3G, grâce à l’apparition d’appareils moins onéreux, plus performants et moins encombrants, représente 60 % du marché européen en 2010.

Forrester prédit également que 90 % des téléphones mobiles en utilisation en Europe auront des capacités de connexion à Internet, mais 93 % de ces téléphones utilisent la technologie GSM ou GPRS. En 2010, ce ne serait rien de moins de 200 millions d’Européens qui auraient en main un téléphone mobile 3G aptes à être branchés à Internet.

Ces informations, bien que reliées à un marché d’outre-mer, peuvent constituer un indicateur des tendances éventuelles d’adoption de la technologie 3G en Amérique du Nord.

Ne plus tenir à un fil…

Par ailleurs, selon un sondage de la firme américaine In-Stat réalisé auprès de résidants des États-Unis qui utilisent des services vocaux sans fil, près de 20 % des répondants ont l’intention de laisser tomber leur service téléphonique filaire.

Alors que l’utilisation du sans fil poursuit sa croissance au sein du groupe des 18 à 24 ans au détriment des liaisons terrestres, In-Stat indique que la proportion des minutes passées au téléphone pour les communications personnelles est passée d’un quart du temps à un tiers du temps entre les années 2004 et 2005.

Près de la moitié des répondants à l’enquête ont dit avoir réduit leur utilisation de leur lien filaire, en avec une réduction moyenne de 60 % du temps. L’enquête révèle aussi que certains segments de la population sont plus enclins à faire interrompre leur service filaire, dont les jeunes et les personnes dont le revenu annuel est inférieur à 50 000 $ US.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+