La technologie LoRaWAN au secours d’une espèce menacée


Samira Balsara - 25/04/2022

Volunteering Africa, une organisation sud-africaine à but non lucratif qui œuvre pour la préservation de la faune, s’est associée à Abeeway et Actility pour créer un système qui permettra au groupe de surveiller l’emplacement des rhinocéros afin de les protéger contre le braconnage.

Environ 9 800 rhinocéros ont été abattus au cours de la dernière décennie par des braconniers cherchant à revendre leurs cornes sur le marché noir. Ce problème met en danger l’espèce qui ne compte plus que 27 000 individus dans le monde, et met le rhinocéros noir en grand danger d’extinction.

Pour aider à résoudre ce problème, Volunteering Africa, en partenariat avec Abeeway, un fournisseur de produits de pistage GPS pour l’Internet des objets, a déployé plusieurs passerelles LoRaWAN dans les parcs où se trouvent les rhinocéros et a créé un bracelet pour les rhinocéros qui comporte le « Compact Tracker » d’Abeeway. Selon Actility, l’identité des parcs doit rester confidentielle pour empêcher les braconniers de savoir où ils pourraient être attrapés.

Le Compact Tracker est un appareil léger conçu pour résister à un usage intensif. Son boîtier a été conçu pour résister aux environnements hostiles tout en permettant des performances homogènes pour le suivi des animaux ou des objets. Il offre un suivi en temps réel, une surveillance de l’état, une surveillance de l’activité basée sur le mouvement et des applications de géorepérage, comme l’envoi d’alertes lorsque l’appareil quitte ou entre dans des zones spécifiques.

Le système permet aux agents de la faune de localiser chaque animal en temps réel, en s’assurant qu’ils ne s’égarent pas dans une zone bondée de braconniers. Le système fonctionne rapidement, ce qui aide les agents à se préparer à intervenir beaucoup plus rapidement, avant l’arrivée des braconniers et leur permet de protéger les zones où se trouvent les rhinocéros.

En raison des bons résultats obtenus lors des étapes de preuve de concept, la technologie commence maintenant à être mise en œuvre dans davantage de parcs. Cependant, la vitesse de mise en œuvre est lente et dépend actuellement du parrainage privé et du nombre limité de personnel disponible, a déclaré Actility.

Bien que le nombre de rhinocéros marqués jusqu’à présent doit aussi demeurer confidentiel, l’objectif du projet est de les marquer tous et éventuellement de s’étendre à d’autres espèces qui sont victimes du braconnage.

Lire l’article au complet (en anglais) sur le site d’IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Konftel décroche une certification écologique pour une troisième année

Réduire le changement climatique grâce à des technologies numériques comporte des risques 

Des entreprises canadiennes joignent l’Engagement en matière de TI durable

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois 




Tags: , , , , ,