La rareté de la main-d’œuvre préoccupe les leaders en TI

Près de la moitié des leaders des TI (46 %) ont eu du mal à pourvoir des postes en TI au cours de l’année écoulée, d’après un rapport de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI).Des travailleurs en TI

Pourtant, selon 55 % des 300 décideurs en TI interrogés, la capacité à recruter des travailleurs compétents et à les maintenir en poste est l’élément le plus important pour rendre les entreprises en TI plus concurrentielles au niveau mondial.

Les compétences techniques les plus recherchées relèvent d’abord de la sécurité pour 45 % des répondants, puis de la réseautique (31 %), de la gestion des serveurs et des centres de données (37 %), de la programmation et du développement d’applications (33 %) et de l’infonuagique (31 %).

Près des trois-quarts des décideurs en TI estiment que nous avons besoin de solutions fabriquées au Canada pour relever nos défis technologiques mais la moitié d’entre eux (49 %) jugent que les entreprises canadiennes en TI n’ont pas ce qu’il faut pour affronter la compétition internationale.

Développer l’apprentissage du code à l’école pourrait bénéficier à l’industrie canadienne des TI. D’ailleurs, 88 % des répondants disent qu’il est important d’enseigner les rudiments du codage à l’école secondaire.

Lire aussi :

Influence des compétences numériques sur l’emploi et sur la productivité

Importance des avantages sociaux pour recruter en TI

Jeu vidéo au Canada : plus de la moitié des emplois au Québec

Articles connexes

Hootsuite licenciera 30% de son personnel

Hootsuite Inc. a annoncé mardi qu'elle licencierait 30 % de son personnel en raison d'une restructuration mondiale.

BMO veut combler le fossé de la main-d’œuvre technologique en attirant des candidats de tous les horizons

BMO Groupe financier (BMO) s'engage à se concentrer sur le recrutement et l'intégration de professionnels de la technologie issus de divers horizons afin de combler son déficit de main-d'œuvre technologique et de répondre aux besoins d'une population diversifiée dans une nouvelle ère de travail.

L’embauche de personnel technique poursuit son rythme soutenu, selon CompTIA

Un rapport publié cette semaine par la Computing Technology Industry Association (CompTIA), une association sans but lucratif liée à l'industrie et la main-d'œuvre des technologies de l'information (TI), révèle que la trajectoire montante de l'emploi lié à la technologie au Canada devrait se poursuivre en 2022, après une année où les employeurs ont embauché plus de 100 000 travailleurs du secteur de la technologie.

Les générations Y et Z changent la main-d’œuvre technologique

Les générations Y et Z représenteront plus de la moitié de la main-d'œuvre technologique d'ici 2025, selon le Forum économique mondial.

Comment soutenir la croissance du secteur des technologies au Canada?

Les grandes entreprises du secteur des technologies cherchent à embaucher mais la pénurie actuelle de main d’œuvre qualifiée en technologie soulève la question suivante : Le Canada compte-t-il suffisamment de ressources compétentes pour supporter cette croissance ?