La production multimédia au Québec, une industrie milliardaire


Jean-François Ferland - 09/06/2010

La production multimédia aurait généré 934 millions de dollars en revenus au Québec en 2007-2008, selon l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.

L’Enquête sur le profil des établissements spécialisés en production multimédia de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec, qui est régi par l’Institut de la statistique du Québec, estime que les 690 établissements spécialisés de l’industrie québécoise du multimédia auraient obtenu 91,4 % de leurs revenus directement de produits ou services en production multimédia, sur des revenus totaux de 1,076 milliard de dollars.

L’Observatoire précise que les entreprises qui ont participé à l’étude oeuvrent dans d’autres sphères d’activité que la production multimédia – en installation de systèmes réseaux, en services audiovisuels, en gestion de portails d’information, en téléphonie, etc. – dont les revenus auraient représenté 8,6 % du total des revenus de toutes les entreprises.

Comme les données de l’étude ont trait aux années 2007 et 2008, il est probable que les revenus dédiées à la production multimédia aient franchi depuis la barre du milliard de dollars.

Quelques millionnaires

Toutefois, l’Observatoire estime que 36 % des entreprises en production multimédia avaient un revenu total de moins de 50 000 dollars, alors que 47 % des entreprises avaient un revenu total qui se situait entre 50 000 dollars et 999 999 dollars.

Les entreprises qui avaient des revenus annuels de 1 million de dollars et plus représentaient 17 % de l’ensemble des entreprises de ce secteur.

Les entreprises aux revenus millionnaires auraient généré 91 % de l’ensemble des revenus du secteur de la production multimédia.

À l’opposé, les entreprises ayant des revenus annuels inférieurs à 50 000 dollars auraient généré seulement 1 % des revenus de l’ensemble des entreprises du secteur.

Une industrie qui mûrit Les quelque 13 200 personnes qui auraient dans ces entreprises en 2007 et 2008 auraient été en majorité des hommes (77 %) et de jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans (68 %). 67 % des établissements étaient situés dans la région de Montréal, 9,1 % dans la région de Québec et 23,1 % ailleurs sur le territoire québécois.

L’industrie de la production multimédia, qu’on dit « jeune » dans l’histoire de l’économie québécoise, était composée à 59 % d’entreprises qui étaient en activité depuis six années et plus. 17 % de l’ensemble des entreprises existaient depuis 10 années et plus, mais 17 % des entreprises de l’industrie existaient depuis trois ans et moins.

Lors de la première enquête de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec qui avait été consacrée aux entreprises en production multimédia qui avait été publiée en 2006, et dont les données avaient trait à la période 2003-2004, le groupe d’entreprises qui était majoritaire était celui des établissement en activité depuis 5 ans et moins (61 %) En 2007 et 2008, 57 % des entreprises spécialisées en production multimédia étaient constituées d’un seul établissement, et 90 % des entreprises étaient de propriété majoritairement québécoise.

Progressions

Rappelons que l’étude de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec s’intéresse aux établissements spécialisés en production multimédias et aux prestataires de service à cette industrie.

Cette enquête couvre la création et l’idéation, le développement, la production ou l’édition de produits de type multimédia et l’offre de services de soutien à la production de produits multimédias, tels que la scénarisation et l’idéation, la programmation, l’infographie et le traitement du son et de l’image.

Toutefois, elle exclut les diffuseurs de contenu sur le Web, les distributeurs et les revendeurs au détail de produits multimédias, les services d’hébergement de sites, etc.

Lors de la première édition de l’enquête, l’Observatoire de la culture et des communications du Québec avait estimé que la contribution à l’économie québécoise de l’industrie du multimédia devançait celle de la production de disques.

Lors de cette première enquête, les 339 entreprises participantes avaient indiqué qu’elles avaient produit 382 millions de dollars en revenus associés à la production multimédia. Ainsi, la nouvelle enquête de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec a bénéficié des données de plus du double de participants qu’à la première édition.

Aussi, les revenus de 985 millions de dollars rapportés à la deuxième enquête représentent plus de deux fois et demi ceux qui avaient été évoqués pour la période 2003 et 2004.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+