La montréalaise Nuvei fait son entrée en bourse

La société montréalaise de solutions technologiques de paiement Corporation Nuvei (Nuvei) vient d’entrer à la Bourse de Toronto. Ses actions sont négociées à sa cote sous le symbole TSX : NVEI.

Image : Getty

Le financement réuni dans le cadre du premier appel public à l’épargne (PAPE) et du reclassement de titres de Nuvei devrait permettre à la société de mobiliser 700 millions de dollars américains.

Il s’agit du plus important PAPE du secteur des technologies au Québec sur le plan des capitaux réunis et de la capitalisation boursière, et du plus important montant réuni par une entreprise de ce secteur inscrite à la Bourse de Toronto.

Fondée par le Montréalais Philip Fayer, Nuvei fournit des solutions de paiement aux marchands et aux partenaires de technologie et de distribution, au service de sociétés en Amérique du Nord, en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique latine.

La société emploie plus de 780 personnes et offre ses services à environ 50 000 clients dans le monde. Nuvei prend en charge un grand nombre de modes de paiement locaux et alternatifs dans plus de 150 devises, avec le soutien de Novacap et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

« Nuvei a été créée dans le but de connecter les propriétaires d’entreprises avec leurs clients, peu importe où et comment ils exercent leurs activités, en aidant les marchands à tirer parti de la technologie pour traiter des opérations de paiement sans heurts, explique Philip Fayer. Nous poursuivons notre croissance à l’échelle mondiale, fiers de représenter nos racines québécoises et de travailler en partenariat avec la TSX pour positionner notre société auprès des investisseurs sur la scène internationale. »

En date du 31 août, 211 sociétés du secteur des technologies étaient inscrites à la cote de la TSX et de la Bourse de croissance TSX. Leur capitalisation boursière s’élevait globalement à près de 289 milliards de dollars.

Articles connexes

Un Montréalais soupçonné d’être derrière le logiciel malveillant Golden Chickens

Selon une enquête menée par une société canadienne de services de sécurité gérés, l'un des cybercriminels à l'origine de la suite de logiciels malveillants Golden Chickens, qui serait préféré par trois grands gangs de cybercriminels russes, vit à Montréal.

Retour du Sommet de Montréal sur l’innovation

Organisé par le Quartier de l’Innovation de Montréal (QiMtl), le Sommet de Montréal sur l’innovation (SMI) est de retour en présentiel après une pause de deux ans, pandémie oblige.

Jeu vidéo : Beenox ouvre un studio à Montréal

Le studio de développement Beenox, basé à Québec, ouvre un studio à Montréal pour accroître ses capacités de développement de jeux vidéo, notamment pour le jeu Call of Duty et d’autres nouveaux projets.

Vantage ajoute un centre de données à Montréal

Vantage Data Centers ouvrira un troisième centre de données à Montréal, en plus d’agrandir un centre de données existant à Montréal et un à Québec.

La firme d’ingénierie WSP cible le filon des services-conseils numériques

La firme de services d’ingénierie WSP se concentrera davantage sur la commercialisation de services-conseils numériques auprès de clients dans le cadre de sa nouvelle stratégie de croissance interne et par acquisitions.