La montréalaise BrainBox AI conclut un partenariat avec AMP Capital


Catherine Morin - 28/10/2020

L’entreprise montréalaise BrainBox AI, spécialisée en bâtiments autonomes, vient d’annoncer un partenariat avec la firme de gestion financière AMP Capital.

Image : BrainBox AI

Depuis mai 2019, BrainBox AI utilise l’intelligence artificielle (IA) pour prédire la charge thermique des bâtiments, ce qui permet au système de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) de s’auto-optimiser et de fonctionner de façon autonome.

AMP Capital, qui figure parmi les plus importants gestionnaires de placements dans la région de l’Asie-Pacifique, devient la première organisation au monde à adopter des systèmes de CVC autonomes propulsés par l’IA à l’échelle de son parc immobilier.

Au cours des six prochains mois, la technologie de BrainBox AI sera déployée dans plus de 40 édifices de la firme, pour un total de 14 000 000 pieds carrés. Ces bâtiments, principalement situés en Australie et en Nouvelle-Zélande, comprennent des tours de bureaux, des centres commerciaux et des installations logistiques.

« Dans un marché immobilier en constante évolution, les entreprises du monde entier font face à la pression croissante de combiner responsabilité environnementale et gestion des coûts d’exploitation, afin d’offrir le meilleur rendement possible à leurs actionnaires et investisseurs, a expliqué Sam Ramadori, président de BrainBox AI, dans un communiqué transmis à Direction informatique. Notre partenariat avec AMP Capital illustre comment BrainBox AI peut aider les propriétaires du monde entier à automatiser leurs bâtiments afin d’atteindre des niveaux d’efficacité énergétique impossibles sans l’IA. »

Selon l’entreprise montréalaise, cette efficacité énergétique supérieure se traduit en un niveau de confort optimal pour les occupants.

Les modèles d’apprentissage profond de BrainBox AI étudient le bâtiment pour découvrir le fonctionnement de son système de CVC, identifient les occasions d’amélioration et effectuent des ajustements en temps réel. Cette technologie, qui ne nécessite aucune intervention humaine, permettrait aux propriétaires de réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 25 % en moins de trois mois.

« Depuis trop longtemps, nos systèmes de conditionnement d’air ne réagissent pas assez rapidement aux conditions climatiques changeantes, ce qui entraîne un gaspillage énergétique dont les occupants, les investisseurs et la planète payent les frais, a indiqué Daniel Lepore, directeur de la technologie des actifs d’AMP Capital. Grâce à la technologie de BrainBox AI, nous n’avons plus à attendre que le client prenne le téléphone pour nous signaler un problème, puisque le système l’anticipe. Cette initiative prometteuse marque un nouveau jalon vers la réduction de notre empreinte environnementale. »

AMP Capital a pour objectif d’atteindre la carboneutralité d’ici 2030.

BrainBox AI sert des clients dans divers secteurs, notamment les commerces de détail, les centres commerciaux, les édifices de bureaux, les aéroports, les hôtels et les établissements de soins de longue durée.

L’entreprise, qui emploie environ 70 professionnels, travaille avec plusieurs partenaires de recherche, dont l’Institut de valorisation des données (IVADO), l’École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) et le National Renewable Energy Laboratory du département de l’Énergie des États-Unis.

En août dernier, BrainBox AI a mis au point une variante de sa technologie pour aider à combattre la pandémie de COVID-19. Cette solution permet de réduire la charge virale aérienne à des endroits précis d’un bâtiment en augmentant automatiquement la circulation d’air. Plusieurs bâtiments testent actuellement la technologie, dont l’Atrium, un complexe commercial et de bureaux de Toronto, ainsi que l’hôtel Holiday Inn de Longueuil.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique