La majorité des PME adoptent le commerce électronique

Le commerce électronique joue un rôle important dans les activités de 62 % des petites et moyennes entreprises (PME) au Canada, selon une sondage.Illustration de commerce électronique

Selon le sondage qui a été effectué en ligne par la firme Léger et qui a été commandé par UPS Canada, les sites Internet d’entreprise et Facebook sont les outils et les canaux de commerce électronique les plus utilisés par les PME du Canada, soit par 64 % et 40 % des répondants respectivement.

« Parmi les entreprises interrogées, quatre PME sur cinq exercent des activités de commerce électronique malgré des obstacles sur le plan réglementaire », affirme un vice-président au marketing chez UPS Canada.

UPS Canada soutient que la Loi canadienne antipourriel, qui est entrée en vigueur le 1er juillet 2014, fait partie des obstacles au commerce électronique sur le plan réglementaire.

Après les sites Internet et Facebook, le courriel a été mentionné par 23 % des répondants comme moyen de commerce électronique le plus utilisé, à égalité avec les interactions entre personnes ou en magasin, et suivi par Twitter.

De plus, 75 % des répondants ont affirmé que les communications mobiles et numériques, dont le commerce électronique, sont essentielles à la compétitivité future de leur entreprise. Également, 13 % des répondants ont indiqué que le commerce électronique est l’un des principaux facteurs de leur réussite.

Articles connexes

Les bénéfices au 4è trimestre des géants de la technologie laissent présager de gros problèmes, selon un analyste

Selon Scott Bickley, analyste des technologies de l’information, la nouvelle selon laquelle les géants de la technologie ont annoncé des bénéfices plus faibles que prévu la semaine dernière n'est qu'un des nombreux signaux indiquant qu'il ne s'agit pas simplement d'un coup dur, mais d'un signe de ce qui pourrait devenir une grave crise économique mondiale.

Le nom du Centre antifraude du Canada utilisé dans une campagne d’hameçonnage

Le nom du Centre antifraude du Canada (CAFC), un organisme qui collige pour la police les rapports de fraude de tous types, est utilisé pour une escroquerie par hameçonnage.

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Amilia, une entreprise technologique montréalaise fondée en 2009 œuvrant dans le secteur du commerce électronique pour les activités récréatives, annonce un nouvel investissement de 30 millions de dollars du Fond de croissance des entreprises du Canada (FCEC), d'Exportation et développement du Canada (EDC) et d'Investissement Québec (IQ).