La gestion des données, la durabilité et le calcul haute performance au premier plan d’AWS re:Invent 2022

Adam Selipsky, PDG d’Amazon Web Services (AWS), a lancé la deuxième journée de l’événement AWS re:Invent 2022 avec un discours liminaire qui a dévoilé une pléthore d’intégrations et d’innovations dans les vastes offres infonuagiques d’AWS.

Prenant la parole au Venetian à Las Vegas, Adam Selipsky a commencé par souligner les objectifs de durabilité d’AWS, réitérant l’engagement de l’entreprise à alimenter ses opérations avec 100 % d’énergie renouvelable d’ici 2025, et a annoncé qu’AWS visait à être positive pour l’eau d’ici 2030. L’entreprise réutilisera et recyclera l’eau utilisée dans les opérations directes et rendra compte chaque année de son efficacité d’utilisation de l’eau (EUA). 

« Nous intégrons la durabilité dans tout ce que nous faisons. Et cela inclut de travailler avec vous. Nous sommes déterminés à être inventifs et sans relâche, alors que nous nous efforçons de faire du nuage le moyen le plus propre et le plus économe en énergie pour gérer l’ensemble de votre infrastructure et de vos activités. » a-t-il déclaré.

L’adoption du nuage et la gestion des données ont également occupé l’avant scène dans le discours d’ouverture de M. Selipsky, qui a souligné la rentabilité, la rapidité, l’efficacité et la flexibilité des services infonuagiques pendant les périodes imprévisibles, et a souligné l’innovation parmi les partenaires adoptant le nuage. 

Comparant « le vaste domaine des données » à l’espace, M. Selipsky a déclaré : « Tout comme l’immensité et la complexité de l’espace signifient que vous ne pouvez pas l’explorer avec une seule technologie, il en va de même pour les données ». Avoir les bons outils pour gérer cette échelle et cette variété de données, les intégrations pour combiner les données réparties sur différents endroits, ainsi que la gouvernance et les informations sur ces données est essentiel.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Ashee Pamma
Ashee Pamma
Ashee est rédactrice pour IT World Canada. Elle a obtenu son diplôme en communication et études médiatiques à l'Université Carleton à Ottawa. Elle espère devenir chroniqueuse après d'autres études en journalisme. Vous pouvez lui envoyer un courriel à [email protected]

Articles connexes

Tecsys annonce une nouvelle solution de gestion du commerce électronique 

Tecsys Inc., une entreprise québécoise du domaine de la gestion de la chaîne d'approvisionnement et du commerce omnicanal annonçait il y a quelques jours une nouvelle solution d'exécution du commerce électronique de type « entrepôt dans un entrepôt ».

Aptum acquiert la montréalaise CloudOps

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum a considérablement augmenté son offre de produits ainsi que ses effectifs, avec l'annonce de l'acquisition de CloudOps, une société de Montréal spécialisée dans les plateformes infonuagique natives open source, la réseautique et le développement & exploitation.

OVHcloud lance des serveurs « bare metal » payables à l’utilisation, compatibles avec le nuage public

La société française d’infonuagique OVHcloud lançait hier son nouveau...

Dépenser pour l’essentiel, et pas seulement pour la technologie, est vital pour la sécurité infonuagique

Les RSSI savent depuis des années que l'argent seul n'achète pas la sécurité dans les environnements sur site. La leçon est la même dans le nuage, selon un nouveau rapport.

Une étude d’Aptum explore la meilleure façon de lutter contre les coûts imprévus de l’infonuagique

Le fournisseur de services gérés hybrides multi-nuage Aptum publiait la semaine dernière la troisième partie de son étude annuelle sur l'impact de l’infonuagique 2022, le principal point à retenir étant que l’infonuagique a entraîné des coûts plus élevés que prévu pour 73 % des décideurs informatiques interrogés.