La fabrication locale de semi-conducteurs visée avec une loi fédérale aux États-Unis


Dominique Lemoine - 07/02/2022

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté vendredi un projet de loi visant à accroître la fabrication de semi-conducteurs aux États-Unis.

En janvier, Intel a annoncé son intention de construire des usines de semi-conducteurs aux États-Unis, dont une dans l’État de l’Ohio, rapportait alors NPR.

Le projet de loi America Competes Act prévoit notamment des incitatifs pour que des entreprises alimentent la chaîne d’approvisionnement.

Le projet de loi inclut 52 milliards de dollars américains pour stimuler la fabrication de puces, 45 milliards de dollars pour améliorer les chaînes d’approvisionnement de composants critiques, ainsi que 160 milliards de dollars pour la recherche scientifique.

Toshiba construira une autre usine au Japon

De son côté, l’entreprise japonaise Toshiba a annoncé la semaine dernière qu’elle construira une nouvelle installation de fabrication de semi-conducteurs au Japon pour doubler au Japon sa production de semi-conducteurs de puissance.

Fabrication au Canada recommandée

En novembre dernier, le Conseil canadien des semi-conducteurs a publié des recommandations qui incluaient de développer la fabrication domestique intérieure de semi-conducteurs, ainsi qu’une marque et une spécialisation du Canada.

De l’intérêt au Québec aussi

Les zones de recherche à Bromont et Sherbrooke annoncées jeudi, dans le cadre de partenariats impliquant IBM et l’Institut quantique de l’Université de Sherbrooke, doivent permettre des développements en matière de semi-conducteurs.

Lire aussi :

Québec lance des zones de collaboration entre entreprises et chercheurs universitaires

Le Conseil canadien des semi-conducteurs veut produire à l’intérieur des frontières

Intel fabriquera des puces pour Qualcomm




Tags: , , , , , , , , , , ,