La durabilité et le cyberrisque, les plus grands défis en 2022 selon des PDG canadiens

Les résultats canadiens de l’étude mondiale 2022 de l’IBM Institute for Business Value intitulée « Own Your Impact: Practical Pathways to Transformational Sustainability » effectuée auprès des PDG publiés jeudi dernier dans le cadre de l’événement IBM Think de Toronto indiquent que les principaux domaines d’intérêt pour les entreprises ont changé au cours des douze derniers mois.

Image : Getty

Plus de la moitié (56 %) des chefs de la direction canadiens considèrent la durabilité comme leur plus grand défi contre 31 % l’an dernier. C’est plus élevé que le chiffre global de 51 %. Et le sujet était en tête de la liste des forces externes qui auront un impact sur les organisations au cours des deux à trois prochaines années, tant pour les PDG canadiens que pour ceux du reste du monde. Les facteurs environnementaux se sont classés au troisième rang pour les Canadiens, 45 % des répondants l’ayant indiqué, comparativement à la quatrième place et à 39 % à l’échelle mondiale.

Au Canada, seul le cyberrisque, mentionné par 57 %, des répondants vient en tête de la durabilité sur la liste des défis. Fait intéressant, le groupe mondial dans son ensemble a classé le cyberrisque au troisième rang, à 45 %, suivi par la durabilité et la réglementation (50 %).

L’enquête a été menée auprès de 3 000 PDG dans plus de 40 pays au quatrième trimestre 2021 ; il y avait 75 PDG canadiens parmi les répondants.

« Je pense que la priorisation de la majorité des PDG canadiens autour de la durabilité est vraiment, vraiment importante », a déclaré Dave McCann, président d’IBM Canada, dans une entrevue accordée à IT World Canada. « L’autre chose qui m’a semblé vraiment intéressante, dans une perspective canadienne, était la corrélation avec la nécessité d’agir dans l’intérêt de l’entreprise. Et j’ai pensé que ce qui était vraiment intéressant, c’est le fait que ceux qui y accordent une grande priorité ne le font pas uniquement en raison de forces externes plus larges et du besoin, mais ils le font aussi vraiment en raison de l’opportunité de croissance commerciale pour eux, et près de la moitié d’entre eux [47 %] pensent qu’un plan de développement durable amélioré stimulera les résultats commerciaux, en termes de croissance commerciale pour eux »

Pour plus de détails. l’article original (en anglais) est disponible sur le site IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Stéphane Garneau de Micro Logic décroche le Prix PDG de l’année AQT – IQ

IBM Think 2022 – Un vaste catalogue de logiciels IBM désormais disponibles en tant que service sur AWS

L’infrastructure technologique, première préoccupation des PDG

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois

Lynn Greiner
Lynn Greiner
Lynn œuvre dans le domaine de la technologie pour les entreprises depuis plus de 20 ans et a travaillé dans l'industrie tout en écrivant à ce sujet, lui donnant une perspective unique sur les problèmes auxquels les entreprises sont confrontées. Elle possède à la fois des diplômes en informatique et un diplôme en commerce.

Articles connexes

Les employés en ont assez des problèmes de connexion aux applications, selon un rapport

Se connecter à de nombreuses applications professionnelles – et parfois devoir se connecter à plusieurs reprises – agace de nombreux employés et nuit peut-être à leur productivité, selon un sondage réalisé par un fournisseur de gestion de mots de passe basé au Canada.

Les Canadiens victimes des effets de la « surcharge d’informations »

OpenText, une entreprise qui développe et vend des logiciels de gestion de l'information d'entreprise, a publié hier une nouvelle enquête révélant dans quelle mesure les effets de la surcharge d'informations affectent les Canadiens et comment cela a changé durant la pandémie de COVID-19. 

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

L’analyse continue est la clé pour assurer la sécurité des PME, selon un rapport

L'objectif de la mise en œuvre de la vérification systématique trouve son chemin dans les environnements des petites et moyennes entreprises (PME), et une étape vitale implique la mise en œuvre d'une analyse continue des vulnérabilités, révèle un rapport publié cette semaine.

50 % des PME affirment que le réseau mondial de paiement les a aidées à traverser la pandémie

Mastercard publiait récemment un rapport intitulé « 2022 Borderless Payments Report », qui souligne les défis des petites entreprises et leur recours aux paiements transfrontaliers pour rester à flot pendant la pandémie. Trois mille petites et moyennes entreprises (PME) du monde entier ont été interrogées.