La Cour supérieure autorise une action collective contre Google

Une action collective initiée par Option consommateurs et le cabinet d’avocats Belleau Lapointe visant les pratiques de collecte de données personnelles à large échelle de Google au Québec vient d’être autorisée par la Cour supérieure du Québec

Source : anyaberkut / Getty

Option consommateurs, une association à but non lucratif qui a pour mission d’aider les consommateurs et de défendre leurs droits, reproche au géant de la technologie de ne pas avoir obtenu de consentement suffisant auprès des utilisateurs qui visitent des sites intégrant les outils de Google, tels que Google Analytics ou Google Ad Manager, ou qui utilisent des services qui ne nécessitent pas la création d’un compte, tels Google Search ou Google Maps.

L’association reproche aussi à Google de ne pas respecter la fonctionnalité « Interdire le suivi » des navigateurs web et de prétendre que la navigation privée assure une confidentialité au consommateur. « Dans ce contexte, Google devrait faire preuve de la plus grande transparence et informer la population, donner la possibilité d’un consentement express, affiché de manière manifeste. Actuellement, il n’y a pas de tel consentement requis », a indiqué à La Presse Alexandre Plourde, avocat et analyste d’Option consommateurs. 

Option consommateurs estime par ailleurs que l’action concerne des millions de Québécois. Il s’agirait de personnes ayant navigué sur le web ou utilisé des services de Google depuis le 22 juin 2017.

Le but de cette action collective est d’obtenir le remboursement aux internautes québécois de la valeur de leurs données personnelles récoltées par Google. Elle demande également le paiement de 50 millions de dollars à titre de dommages punitifs, peut-on lire dans un communiqué.

Lire aussi :

Le gouvernement dépose sa réforme de la législation sur la protection de la vie privée

Philippe Dufresne nommé commissaire à la protection de la vie privée du Canada

Tim Hortons a enfreint les lois sur la protection de la vie privée

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 26 janvier 2023 — Poursuites contre Google et Twitter, des médicaments à 5 $ et Windows 10 plus disponible

Cette semaine : Les États-Unis poursuivent Google, Twitter poursuivie pour non-paiement du loyer, des médicaments illimités pour 5 dollars et la fin des ventes de Windows 10.

Il est temps de réfléchir aux procédures de confidentialité de votre organisation

L'avocat d'Ottawa Kris Klein conseille les organisations canadiennes sur la façon de mettre en place des politiques et des procédures pour se conformer aux obligations légales fédérales et provinciales en matière de confidentialité des données.

Google supprime 12 000 emplois

Sundar Pichai, directeur général d'Alphabet, la société mère de Google, a annoncé dans un communiqué et dans un courriel au personnel concerné basé aux États-Unis, que l'entreprise supprimerait environ 12 000 emplois, soit 6 % de ses effectifs.

Balado Hashtag Tendances, 5 janvier 2023 — Recherches vidéo Google, TikTok espionne la presse, ChatGPT inquiète Google et des drones Amazon

Cette semaine : Des recherches Google dans les vidéos, TikTok aurait accédé aux données de journalistes, ChatGPT sonne l’alerte chez Google et des livraisons Amazon par drone.

Lancement d’un moteur de recherche sans publicité au Canada

Le moteur de recherche Neeva est lancé aujourd'hui au Canada pour offrir aux utilisateurs une alternative sans suivi et sans publicité à la plateforme de recherche Google.