La confidentialité doit être gérée sans interruption

Les organisations doivent gérer en continu les risques liés à la confidentialité, selon la responsable des pratiques de confidentialité pour KMPG au Canada.

Source : anyaberkut / Getty

Les organisations doivent adopter une approche disciplinée à l’égard de leurs programmes de confidentialité des données si elles veulent réussir, selon la nouvelle responsable des pratiques de confidentialité pour KPMG au Canada.

« La seule façon de gérer les risques liés à la confidentialité est de surveiller, de tester et de réévaluer en permanence votre exposition aux risques », a déclaré Sylvia Kingsmill, dans une entrevue. À son avis, « vous ne vous contentez pas de créer un programme de confidentialité et de le laisser reposer, vous surveillez en permanence les changements et essayez de devancer l’attaquant ».

Kingsmill est responsable de la confidentialité, de la réglementation et de la gestion des informations chez KPMG au Canada. Elle a fait ses débuts dans le domaine de la confidentialité en tant que membre du Bureau du commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario, sous la direction d’Ann Cavoukian.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Organisations sensibilisées à la vie privée pour leur survie

La protection de la vie privée doit être davantage renforcée, selon le commissaire

Cavoukian sur les données subtilisées à Terre-Neuve : « épouvantable »

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à hsolomon@soloreporter.com.

Articles connexes

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

Les détaillants canadiens disposent désormais d’une plate-forme unique pour accéder à des données à jour

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) lançait hier le Tableau de bord du secteur du détail, une initiative développée par KPMG Canada conçue pour permettre aux détaillants canadiens d'accéder à un assortiment d'informations sur plusieurs secteurs, régions et périodes de vente au détail, dans les deux langues officielles.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.

Des responsables des TI admettent manquer de visibilité sur leur surface d’attaque

Malgré des investissements dans la cybersécurité, de nombreuses organisations canadiennes – et leurs homologues mondiales – admettent qu'elles ont toujours des problèmes de visibilité de leurs systèmes informatiques, ce qui complique leur capacité à sécuriser des données vitales.

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.