La BMO lance un outil de paiement automatique des factures

La BMO vient de lancer QuickPay, une fonctionnalité permettant à ses clients de payer automatiquement leurs factures sans avoir à se connecter à l’application bancaire de la BMO sur leur appareil mobile.

Cette fonctionnalité, qui n’est pour le moment disponible qu’en anglais, vise notamment à éviter les retards de paiement des factures.

QuickPay utilise l’apprentissage machine pour détecter les factures d’électricité, de téléphone ou d’Internet arrivées par courriel et proposer au client de les payer d’un clic.

L’utilisateur reçoit ensuite un texto lui demandant de confirmer le paiement en répondant simplement PAY, ou NO s’il souhaite l’annuler, puis un autre texto lui indiquant que la transaction a bien été effectuée.

Ainsi, il garde, au final, le contrôle sur le processus de paiement de ses factures. Selon la BMO, l’outil QuickPay permet d’effectuer des paiements six fois plus vite qu’en se servant de l’application mobile.

La personne a aussi la possibilité de payer des factures papier en envoyant une photo de ces reçus par courriel.

QuickPay utilise donc l’apprentissage machine, mais aussi la reconnaissance optique, pour identifier le numéro de compte, le montant et la date limite de paiement inscrits sur la facture.

Lire aussi :

L’achat en ligne par carte de débit prend de l’expansion au Canada

Canada : la moitié des paiements par carte effectués sans contact

Mandat de la Banque Nationale pour Element AI

Brèche de sécurité chez BMO et CIBC

Articles connexes

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Trois écoles d’automne en Intelligence artificielle

L’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval et ses partenaires offriront l’automne prochain un cycle de trois écoles d’automnes. Construites à l’attention de non-spécialistes afin de les aider à appréhender l’usage des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé, ces formations soutiendront une exploration des outils et techniques de l’IA, de la gestion et de l’intendance des données, ainsi que du cadre éthique et juridique qui les soutiennent.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.

SCALE AI : 50 M$ pour soutenir 12 projets en intelligence artificielle

SCALE AI annonce 12 nouveaux projets en intelligence artificielle (IA) qui représentent plus de 50 M$ d'investissement, signe de la poursuite de l’adoption rapide de l'intelligence artificielle par les leaders industriels canadiens.