Jeu vidéo au Canada : plus de la moitié des emplois au Québec

Avec 10 850 employés à temps plein, le Québec regroupe 53 % de la main-d’œuvre du secteur du jeu vidéo canadien.Illustration de jeu vidéo

Des salariés qui sont 20 % de plus qu’en 2013 et qui travaillent surtout dans quatorze grands studios de la province. C’est ce que révèle un rapport de l’Association canadienne du logiciel de divertissement (ALD), qui a été réalisé avec la firme de consultation Nordicity.

Selon cette étude, l’industrie a connu une année record en 2014. Sa contribution au PIB canadien a grimpé de 31 %, comparée à 2013, pour s’élever à trois milliards de dollars. En même temps, 143 nouveaux studios ont ouvert leurs portes pour atteindre le chiffre de 472 studios. Une hausse qui est surtout le résultat de la création de micros-studios, possédant moins de quatre employés. Plus de 20 000 personnes ont un emploi direct dans le domaine du jeu vidéo, soit 24 % de plus qu’en 2013. Près de 90 % d’entre elles travaillent dans les 24 grands studios présents au Canada.

Cette croissance du secteur s’explique principalement par des innovations comme le lancement d’une nouvelle génération de consoles sur le marché, mais aussi par la sortie de jeux à succès canadiens, ainsi que par l’intérêt toujours plus fort pour les jeux sur mobile, qui ont représenté 65 % de l’ensemble des projets réalisés en 2014.

Le rapport souligne que les perspectives d’avenir demeurent positives, les entreprises interrogées prévoyant une poursuite de la croissance. L’ALD estime que 1 377 postes seront à combler au cours des 12 à 24 prochains mois.

« Trouver des employés qualifiés et expérimentés (…) demeure un défi, a indiqué, par communiqué, Jayson Hilchie, président et chef de la direction de l’ALD. Il y a là une occasion de trouver des solutions à long terme à la question du développement de compétences numériques au sein de notre main-d’œuvre ainsi que des solutions à plus court terme à la question de l’engagement de travailleurs qualifiés à l’étranger pour le transfert de techniques et de compétences novatrices. »

Lire aussi :

Jeu vidéo thérapeutique conçu par Ubisoft et l’Université McGill

Jeu vidéo : le budget du Québec vu par l’Alliance numérique et le RPM

Ubisoft Québec s’intéresse aux émotions dans le jeu vidéo

Articles connexes

Amazon supprimera 18 000 emplois

Les difficultés dans le secteur des technologies aux États-Unis se poursuivent alors que Amazon, le géant du commerce électronique, annonçait hier soir que c'est finalement « un peu plus de 18 000 » emplois qui seront supprimés.

Les organisations devraient utiliser une stratégie de gestion des talents basée sur les compétences

Alors que les leaders technologiques luttent pour attirer les talents, ils doivent créer une organisation adaptative qui développe et applique les connaissances et les compétences pour stimuler la résilience, a révélé une nouvelle étude Forrester 

Fonds de développement des compétences des employés des fournisseurs d’Apple

Apple a créé un fonds de 50 millions de dollars américains de développement des employés de ses fournisseurs, qui élargira leur accès à des opportunités d'apprentissage et de développement de leurs compétences.

Jeu vidéo : Beenox ouvre un studio à Montréal

Le studio de développement Beenox, basé à Québec, ouvre un studio à Montréal pour accroître ses capacités de développement de jeux vidéo, notamment pour le jeu Call of Duty et d’autres nouveaux projets.

Début de la phase de conception du Canadarm3 avec des PME d’ici

De petites et moyennes entreprises collaboreront avec MacDonald, Dettwiler and Associates pour développer des technologies émergentes dans le cadre de la conception du Canadarm3, selon l’Agence spatiale canadienne.