Investir dans des technologies numériques est payant


Renaud Larue Langlois - 10/05/2022

Une étude récemment publiée par La Banque de développement du Canada (BDC) indique qu’en 2021, 9 PME sur 10 ont investi dans des technologies numériques, mais que seule une sur 20 les utilise de façon efficace. BDC Capital

L’étude, intitulée « Saisir l’avantage technologique : pourquoi les entreprises présentant un niveau supérieur de maturité numérique ont un meilleur rendement », révèle que ces entreprises affichent une croissance beaucoup plus élevée que les autres et investissent davantage dans les technologies numériques, car elles comprennent que cela leur procurera des avantages. 

L’enquête révèle par ailleurs que l’investissement moyen se chiffrait à environ 118 000 $ et que, malgré une augmentation des investissements, seule une entreprise sur 20 utilise les technologies numériques de façon efficace. Par exemple, seulement 60 % des entreprises ont un site Web et environ le tiers (34 %) analysent les données relatives à leurs clients

L’étude conclue par ailleurs que les entreprises avancées sur le plan numérique ont un meilleur rendement et leur croissance est plus rapide. Elles arrivent mieux à s’adapter à un environnement changeant, elles obtiennent le financement dont elles ont besoin et sont plus susceptibles d’exporter.

Les conclusions de l’enquête indiquent également une certaine disparité entre les secteurs. Ainsi, le secteur du commerce de détail est devenu entièrement numérique pendant la pandémie de COVID-19 tandis que les secteurs de la construction et des services personnels ont effectué le moins d’investissements en 2021.

Le rapport précise quelques uns des principaux défis de la numérisation : le coût (42 %), la cybersécurité (32 %), l’incertitude par rapport aux avantages (27 %) et l’intégration de la technologie (27 %).

« Les entreprises les plus avancées sur le plan numérique utilisent la technologie non seulement pour améliorer ou appuyer leurs activités actuelles, mais aussi pour régler leurs problèmes différemment », mentionne Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef de BDC dans un communiqué. Celui-ci souligne que les entreprises n’ont plus à investir autant dans des équipements informatiques haut de gamme pour profiter des possibilités numériques.

Lire aussi :

Financement fédéral pour l’adoption de technologies par des petites entreprises

Partenariat d’intelligence artificielle entre la BDC et Mila

Intentions d’investissements technologiques 2022 des PME




Tags: , , , ,