Internet des objets : un fossé entre les entreprises?

Selon une étude commandée par Telus, la moitié des entreprises canadiennes (48 %) n’auraient encore pas réfléchi à développer des solutions en matière d’Internet des objets (IdO).Fitbit, Nest, Evrythng

Pour 64 % des réfractaires à l’IdO, il serait même inutile à leur entreprise.

L’autre moitié des décideurs en TI interrogés seraient plus convaincus des avantages de l’IdO. Environ 23 % d’entre eux réfléchiraient à une solution IdO, 11 % planifieraient en adopter une, 9 % en testent une et 9 % auraient déjà mis en œuvre au moins une solution IdO. Notons que, sur ces deux derniers points, les entreprises québécoises sont en avance sur leurs homologues canadiennes puisque 10 % d’entre elles essayeraient une solution IdO et 12 % en ont déjà adopté au moins une.

Le déploiement de l’IdO concerne surtout la sécurité et la surveillance à distance.

Mais, pour y parvenir, les décideurs en TI se disent confrontés à des obstacles budgétaires pour la moitié d’entre eux. Les questions de la sécurité (41 %) et de la vie privée (36 %) constituent également des freins, ainsi que le besoin de démontrer le rendement du capital investi dans l’analyse de rentabilité (33 %)

Autre inquiétude pour les entreprises canadiennes : 55 % d’entre elles estiment manquer de compétences à l’interne pour développer l’IdO.

Cette étude de Telus, qui vend des solutions d’IdO, a été menée auprès de 506 décideurs en TI à travers le Canada.

Lire aussi :

Internet des objets : un marché en devenir de plus 6,5 milliards au Canada

TELUS lance un portail de technologies en Internet des objets

Internet des objets : ça ne concerne pas juste les directeurs des TI

 

Articles connexes

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

Vidéotron Affaires s’associe à EMnify pour le déploiement des objets connectés

Vidéotron Affaires annonce aujourd'hui un partenariat avec EMnify, fournisseur d’une plateforme de services de connectivité, dans le but de « rendre les organisations québécoises plus autonomes dans le déploiement des objets connectés », annonce Vidéotron dans un communiqué.

Réduire le changement climatique grâce à des technologies numériques comporte des risques

Des gains d’atténuation du changement climatique permis par des technologies numériques peuvent être réduits ou contrebalancés par la croissance de la demande de biens et services en raison de l’utilisation d’appareils numériques, entre autres.

Fonds de développement des compétences des employés des fournisseurs d’Apple

Apple a créé un fonds de 50 millions de dollars américains de développement des employés de ses fournisseurs, qui élargira leur accès à des opportunités d'apprentissage et de développement de leurs compétences.

Jeu vidéo : Beenox ouvre un studio à Montréal

Le studio de développement Beenox, basé à Québec, ouvre un studio à Montréal pour accroître ses capacités de développement de jeux vidéo, notamment pour le jeu Call of Duty et d’autres nouveaux projets.