IA : neuf entreprises en démarrage d’ici accompagnées par le Mila

L’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (Mila) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) lancent un partenariat destiné à accélérer le développement de l’intelligence artificielle (IA) au Québec.Espace CDPQ Axe IA, MILA, CDPQ

Cette collaboration se concrétisera par l’ouverture, au début de l’année prochaine, de l’Espace CPDQ | Axe IA au sein du Mila, dans le quartier Mile End. Cet espace accueillera des entreprises en démarrage en IA dont les projets « cadrent avec les valeurs et les axes de recherche prioritaires de Mila », précise le communiqué conjoint des deux organisations.

Neuf entreprises ont été sélectionnées pour intégrer ce nouvel Espace CPDQ | Axe IA. Pendant un an, elles vont bénéficier de conseils et du réseau d’experts de la CDPQ pour commercialiser plus rapidement leurs produits technologiques. Il s’agit de :

– Paladin AI, qui met au point une plateforme de formation utilisant l’IA destinée aux équipages et aux pilotes d’avions ainsi qu’aux techniciens.

– InVivo AI, qui ambitionne de mettre l’IA au service du développement de nouveaux médicaments en prédisant les risques de toxicité qu’ils posent.

– Cognitive Chem, dont le laboratoire autonome dans la découverte de molécules vise à trouver un remède contre certains cancers.

– Arctic Fox AI, qui se sert des algorithmes d’apprentissage profond dans l’analyse d’images médicales afin de détecter des maladies neurodégénératives dont la maladie d’Alzheimer.

UEAT, qui planche sur des outils de commande en ligne pour les restaurateurs.

Mnubo, qui se spécialise en analyse des données fournies par l’Internet des objets et en conception d’outils pour les fabricants de produits et d’équipements connectés.

Human First, qui travaille sur la prédiction et l’automatisation des réponses par les agents conversationnels en ligne.

Enkidoo, dont l’objectif est de permettre aux petites entreprises du secteur du commerce de détail de mieux gérer leur activité en optimisant l’utilisation des données issues des ventes et des inventaires.

Notio Technologies, qui veut aider les cyclistes à améliorer leurs performances en corrélant des données en temps réel.

« Cette entente nous permettra de concrétiser plusieurs volets de notre mission, en particulier la recherche et le transfert technologique, a indiqué, par communiqué, Valérie Pisano, présidente et chef de la direction de Mila. L’interaction quotidienne des dirigeants des entreprises retenues avec les membres de notre équipe sera bénéfique pour tous les partenaires de Mila ».

Lire aussi :

Intelligence artificielle : QuantumBlack, BIOS et WinningMinds à Montréal

Microsoft déménagera son laboratoire du centre-ville au Mile-Ex

Projet de logiciel d’automatisation de la détection de tumeurs

Articles connexes

La CDPQ investit 75 M$ US dans l’américaine CleverTap

CleverTap, une entreprise de Mountain View en Californie qui propose des logiciels-services (SaaS) pour l’engagement et la fidélisation de la clientèle a signé des ententes d’une valeur de 105 M$ US dans le cadre d’une ronde de financement de série D menée par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) qui s’est engagée à investir 75 M$ US.

CGI prévoit racheter près d’un million d’actions détenues par la CDPQ

CGI annonce en ce début de semaine son intention de conclure une entente privée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en vue du rachat aux fins d'annulation de 938 914 de ses actions subalternes avec droit de vote classe A détenues par la CDPQ, au prix de 106,51 $ par action. Cela représente un escompte par rapport au cours de clôture du 29 juillet 2022 des actions classe A en vigueur à la Bourse de Toronto (TSX).

La Caisse de dépôt et placement du Québec s’associe à Everstream

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ),...

La Caisse de dépôt mise sur la numérisation de l’économie

Les stratégies de la Caisse de dépôt et placement du Québec tiennent compte de la numérisation de l’économie et de la transition climatique.

Financement de la Caisse de dépôt pour eSentire

La Caisse de dépôt et placement du Québec a contribué à un financement de 325 millions de dollars américains qui a été accordé à l’entreprise de cybersécurité eSentire, basée à Waterloo en Ontario.