Inforoute Santé finance l’adoption d’outils de prise de rendez-vous médicaux

La deuxième phase de l’Initiative de prise de rendez-vous électronique d’Inforoute Santé du Canada permettra, à partir du 15 octobre, aux cliniciens admissibles de s’inscrire à ce programme.Logo d'Inforoute Santé

Inforoute Santé, une organisation qui œuvre en matière de création, d’adoption et d’utilisation d’outils de santé numériques au Canada, affirme que cette initiative vise à inciter les cliniciens à acquérir et à mettre en service la solution admissible de prise de rendez-vous électronique de leur choix, mais qui doit répondre à des exigences en matière de sécurité et de confidentialité.

L’organisation ajoute que la solution choisie par les cliniciens doit permettre la prise de rendez-vous électronique sans intermédiaire à partir d’un appareil mobile et qu’elle doit faire parvenir des confirmations et rappels automatisés. Un soutien financier pouvant atteindre 2 000 dollars peut ensuite être fourni par Inforoute pour compenser des coûts fixes associés à l’adoption de l’outil.

« L’Initiative sera profitable tant aux patients qu’aux cliniciens qui les traitent », soutient Michael Green, qui est président et chef de la direction d’Inforoute Santé du Canada. Inforoute Santé ajoute que le service pourrait, entre autres, réduire le taux de rendez-vous manqués.

Du 15 octobre au 15 décembre, les médecins licenciés et les infirmières praticiennes autorisées admissibles qui travaillent en cabinet ou en milieu de soins ambulatoires pourront s’inscrire à cette initiative.

Articles connexes

Le rôle essentiel d’un responsable de la protection de la vie privée

Toute entreprise qui traite des informations personnelles ou confidentielles doit nommer un responsable de la protection de la vie privée pour superviser les obligations de conformité et protéger les intérêts des personnes concernées.

Bris de la confidentialité de renseignements personnels de candidats à Québec

Des documents et des fichiers du gouvernement du Québec contenant des renseignements personnels au sujet de 31 540 personnes ont été trouvés sur des supports informatiques externes au domicile d’un employé de la fonction publique.

Google travaille sur des publicités moins intrusives

Google lance une initiative sur plusieurs années pour introduire des options publicitaires plus respectueuses de la confidentialité et de la vie privée.

Élaborer des règles de confidentialité non appliquées est une perte de temps

Message aux entreprises dans le cadre de la Journée de la protection des données : ne vous contentez pas d'écrire des politiques de confidentialité, faites-les respecter.

La confidentialité doit être gérée sans interruption

Les organisations doivent gérer en continu les risques liés à la confidentialité, selon la responsable des pratiques de confidentialité pour KMPG au Canada.