Information : près de 70 % des Québécois se tournent vers Internet

information, actualité, nouvelles
Image : Getty

Environ sept Québécois sur dix s’informent chaque semaine grâce à Internet, bien que la télévision reste la principale source d’information. Cette proportion a augmenté de 18 points en cinq ans, selon le nouveau volet de l’enquête NETendances du Cefrio.

Les Québécois se servent surtout d’Internet pour obtenir des informations météorologiques (52 %), pour connaître l’actualité (35 % soit huit points de plus qu’en 2015), ainsi que pour savoir les résultats des élections (35 %). Viennent ensuite la couverture d’événements culturels (28 % en baisse de deux points par rapport à 2015), les résultats sportifs (25 %), puis les informations financières et boursières (12 %).

Chez les 18-24 ans, la proportion des personnes qui s’informent par Internet grimpe à 95 %. Environ les trois quarts d’entre eux se servent des réseaux sociaux pour consulter les nouvelles, contre 43 % pour l’ensemble de la population. Facebook est le média social préféré par les Québécois pour se tenir au courant de l’évolution de l’actualité (39 %), suivi de YouTube (15 %) et de Google+ (12 %). Twitter arrive ensuite avec 7 % des adultes qui utilisent ce réseau de manière hebdomadaire.

Pour 43 % des Québécois, l’accès à l’information journalistique se fait grâce à un téléphone multifonction ou à une tablette numérique.

Lire aussi :

Progression des services bancaires en ligne et mobiles

Une majorité de Québécois serait à l’aise avec des services publics en ligne

Adaptation de certains épargnants aux services bancaires en ligne

Articles connexes

Starlink introduira un plafond de données au Canada et aux États-Unis

Le service Internet par satellite Starlink comportera un plafond de données pour les utilisateurs canadiens et américains à partir de décembre 2022, a annoncé la société dans des courriels à ses abonnés.

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Rogers Communications s’est excusée publiquement après qu’une panne majeure de son réseau ait laissé des millions d’utilisateurs et d'entreprises canadiens sans services Internet et mobiles le 8 juillet.