Industrie 4.0 : l’ÉTS partenaire de la supergrappe NGM Canada


Fanny Bourel - 26/02/2018

L’École de technologie supérieure (ÉTS) a annoncé faire partie des partenaires de Next Generation Manufacturing (NGM) Canada.

Logo de l'ÉTSCette supergrappe de fabrication est l’une des cinq choisies à la mi-février par le ministère fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique dans le cadre de l’Initiative des supergrappes d’innovation.

NGM, qui rassemble surtout des organisations ontariennes, vise à encourager la collaboration entre les secteurs technologique et manufacturier. L’objectif est de tirer partie des évolutions technologiques en internet des objets, mégadonnées, capteurs et machines intelligentes pour moderniser la production manufacturière.

« Notre école compte plusieurs chaires et laboratoires de recherche dans les domaines des matériaux, de la fabrication additive, de la robotique et de l’intelligence artificielle, c’est-à-dire des constituantes charnières de l’industrie 4.0 », a indiqué, par communiqué, Pierre Dumouchel, directeur général à l’ÉTS.

Le 15 février dernier, le gouvernement fédéral a décidé d’octroyer 950 millions de dollars à cinq supergrappes dans des secteurs dits « à forte croissance ».

En plus de NGM Canada, les supergrappes sélectionnées incluent Scale.Ai, une supergrappe basée au Québec qui vise l’intégration de l’intelligence artificielle, mais aussi de la robotique et de la science des données, aux chaînes d’approvisionnement des entreprises.

Lire aussi :

SNC-Lavalin impliquée dans Scale.Ai

Financement fédéral pour Scale.Ai

La Caisse de dépôt et placement mise sur la numérisation industrielle




Tags: , , , , , , , , , , , ,