Inauguration du Centre de Collaboration MiQro Innovation

Annoncé en septembre 2009, le Centre de Collaboration MiQro Innovation en microélectronique (C2MI), un projet de près de 220 millions de dollars, a été inauguré officiellement hier à Bromont.

Le C2MI, propriété de l’Université de Sherbrooke, réalisera des activités de recherche et de développement en assemblage de puces électroniques et de microsystèmes électromécaniques.

D’une superficie de 15 000 mètres carrés, le C2MI offre aux entreprises de multiples salles blanches, des laboratoires spécialisés, des services techniques et des espaces de bureaux regroupés dans deux édifices. Le Centre est situé sur un terrain de 40 acres offert par IBM en bordure de ses installations bromontoises.

Le président-directeur général du C2MI, Normand Bourbonnais, a déclaré que le C2MI aspirait à « devenir une référence internationale en matière de recherche scientifique et de commercialisation dans le secteur en forte émergence de la microélectronique, notamment dans les domaines de la conception, de l’encapsulation et de la vérification de microsystèmes complexes, de même qu’en microsystèmes électromécaniques (MEMS) ».

La direction du C2MI ajoute que le Centre permettra la réalisation de prototypes de microsystèmes « qui seront dictés par les besoins du marché » dans des domaines d’application tels que les technologies de l’information et des communications, l’automobile, l’aérospatiale, l’environnement et la santé.

Le C2MI doit également servir d’accélérateur à la commercialisation de produits électroniques de prochaine génération

Un projet de 218,45 millions de dollars

En 2009, le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE) avait annoncé une aide financière de 94,9 millions de dollars à l’Université de Sherbrooke pour le financement du projet, alors qu’Industrie Canada avait allongé 82,95 millions de dollars.

De plus, les partenaires industriels IBM Bromont et Teledyne Dalsa, de même que 70 partenaires industriels, ont investi 40,6 millions de dollars dans le projet, dont le montant total se chiffre à 218,45 millions de dollars.

Outre la construction du bâtiment, qui a coûté 83 millions de dollars, on y retrouve aussi des équipements d’une valeur de 135 millions de dollars.

IBM et Teledyne Dalsa doivent également ajouter un montant total de 140 millions de dollars en frais d’exploitation et de maintien des actifs immobiliers et en frais d’exploitation des activités de recherche dans les cinq premières années suivant l’ouverture du C2MI.

Selon le gouvernement du Québec, cette infrastructure de recherche issue d’un partenariat université-entreprises favorisera l’essor de l’industrie de la microélectronique au Québec, en regroupant 250 chercheurs de calibre mondial provenant des entreprises et de l’Université, en plus de consolider 3 000 emplois chez les industriels de la région.

 

 

 

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Un projet de loi pour contrer l’obsolescence programmée et pour le droit à la réparation

La députée libérale de Saint-Laurent et porte-parole de l'opposition officielle pour la protection des consommateurs, Marwah Rizqy, a présenté hier à l'Assemblée nationale, un projet de loi visant à lutter contre l'obsolescence programmée et de faire valoir le droit à la réparation des biens.

La PINQ2 exploitera le 5e ordinateur quantique au monde

La Plateforme d'innovation numérique et quantique du Québec (PINQ²), un organisme à but non lucratif (OBNL) fondé par le ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie du Québec (MEIE) et l'Université de Sherbrooke en 2020, exploitera le 5e super ordinateur quantique du monde dès la seconde moitié de 2023. 

Québec numérique lance la WAQadémie, une offre de formation pour faire vivre le WAQ à l’année

Québec numérique, l’organisme derrière l’événement phare du Web à Québec (WAQ), annonce le lancement de la WAQadémie. Il s’agit d’une nouvelle formule qui veut faire vivre l’esprit du WAQ toute l'année. Dès le mois de février, une programmation mensuelle, connectée sur la communauté et à l'affût des tendances, sera offerte aux professionnels et aux amateurs du numérique, en présentiel, à Québec. 

Les tendances de la transformation numérique dans les PME québécoises

Une récente étude de GetApp se penche en détails sur la stratégie numérique des entreprises québécoises et dévoile les tendances dans ce domaine pour les deux prochaines années. Dans le cadre de cette étude, GetApp a interrogé des employés des PME du Québec afin de déterminer comment la stratégie numérique de leur entreprise a évolué et si elle a rencontré le succès escompté.

Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.