Imprimante couleur pour groupes de travail chez Oki


Jean-François Ferland - 28/06/2006

L’imprimante numérique haut de gamme C6100, offerte avec plusieurs options, tire profit de fonctionnalités reliées à la sécurité, au contrôle des coûts et à la concordance des couleurs.

Oki Printing Solutions du Canada commercialise l’imprimante numérique couleur de haut de gamme C6100 (à partir de 1 181,99 $) à l’intention des petits groupes de travail. Cette unité utilise la technologie à diodes électroluminescentes (DEL) développée par l’entreprise, des têtes d’imprimantes à niveaux multiples ainsi que du toner microfin pour l’impression de documents allant de la petite fiche en carton à la bannière d’une longueur maximale de 120 centimètres.

Ce périphérique peut produire jusqu’à 26 pages à la minute en couleur et 32 pages à la minute en noir, et peut imprimer à une résolution maximale de 1 200 par 600 points par pouce. Compatible aux ordinateurs utilisant les systèmes d’exploitation Windows ou Macintosh, il peut émuler les langages Postscript 3, PCL 5e et PCL 6.

Ce nouveau modèle est doté de 256 Mo de mémoire vive extensible à 768 Mo et son bac à papier peut contenir 400 feuilles. Il incorpore un serveur d’impression connectable à un réseau par le biais d’un port Ethernet 10/100 Base-T et est doté d’un port USB 2.0.

Quatre modèles

La famille C6100 se décline en quatre modèles qui se distinguent par l’inclusion de fonctionnalités spécifiques. La version de base C6100n n’inclut pas de module d’impression duplex ni de bac multi-fonctions, comme on en retrouve sur les autres unités tel que le modèle C6100dn. Le modèle C6100dtn est livré avec un deuxième bac à papier d’une capacité de 530 feuilles.

Le modèle C6100hdn intègre un disque rigide de 40 Go à effacement sécurisé des documents un module de chiffrage des données à 256 bits, qui entame l’impression des documents lorsque l’utilisateur entre un NIP de quatre à dix chiffres sur le tableau de commande de l’unité.

Les autres caractéristiques de sécurité consistent en l’effacement du document du disque lorsque le document n’a pas été imprimé à l’intérieur d’un délai établi par l’utilisateur, ainsi que le chiffrement d’un code d’authentification de message (MAC) dans les données d’impression du document. Si un document était altéré par un autre utilisateur avant son impression, ce code serait également modifié et l’imprimante procéderait à l’annulation de la tâche.

Quelques utilitaires

Un utilitaire de contrôle des tâches permet aux gestionnaires de limiter l’impression en couleur à des utilisateurs préalablement identifiés, alors que les permissions sont stockées à même l’imprimante. Cet utilitaire permet également de procéder au suivi des coûts en fonction des tâches individuelles et d’imprimer des rapports notamment utiles dans un contexte de facturation.

Pour la concordance des couleurs, un utilitaire qui est inclus dans le pilote de l’imprimante permet de produire un échantillon de couleurs sur trois ou douze pages pour obtenir les valeurs « rouge, vert, bleu » d’une couleur souhaitée et les entrer dans l’application informatique qui est utilisée. Il est également possible de recourir à un échantillon personnalisé et de définir la saturation, la nuance et la clarté pour obtenir une couleur sur mesure. Un autre utilitaire permet de corriger les paramètres de clarté, de noirceur et de contraste des images ainsi que l’intensité et la clarté des couleurs dans certains logiciels de bureautique.

Également, un utilitaire enfichable sous le fureteur Internet Explorer Windows permet de prévisualiser et d’ajuster l’impression des contenus Web en fonction de la largeur de la page du support d’impression ou bien de procéder à une impression recto verso.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+