ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd’hui, résultat de ce qu’elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, de l’inflation et de l’incertitude globale.

Les résultats, basés sur des entretiens avec des dirigeants d’un large éventail d’entreprises mondiales, ont révélé qu’un transfert de compétences est nécessaire pour optimiser la main-d’œuvre hybride et suivre les avancées numériques.

L’étude a démontré que :

  • Les coûts d’embauche des travailleurs qualifiés et des cadres peuvent atteindre 150 % de leur salaire. Investir dans les employés actuels est une bien meilleure option.
  • 41 % des organisations ont augmenté leur budget d’apprentissage et de développement professionnel en 2021, tandis que près de la moitié, 49 %, prévoient de le faire cette année.
  • La formation est considérée comme un facteur clé de différenciation (80 %) pour attirer les meilleurs talents.

Russell Kenrick, directeur général du groupe ILX, a déclaré que les professionnels de la reconversion peuvent aider à lutter contre le déficit de compétences en IA et permettre aux travailleurs peu qualifiés de se perfectionner.

Les compétences les plus prisées par les organisations sont la gestion et le leadership (76 %), l’analyse de mégadonnées (75 %), l’infonuagique (74 %), la gestion de projets et de programmes (72 %) et l’automatisation (70 %).

Selon un communiqué publié par l’entreprise, l’apprentissage et le développement sont la clé du succès post-pandémique, car les organisations doivent suivre le rythme d’adoption de l’IA : « Les capacités de l’IA vont déjà au-delà de ce que plusieurs auraient pu prévoir. Mais pour tirer parti de l’efficacité et des avantages qu’elle peut offrir, il faut que les organisations et leur personnel suivent le rythme de l’avancement. »

La société a ajouté que « compte tenu de la matrice sans précédent des défis auxquels les entreprises sont confrontées, la demande de gestion et de leadership ne devrait pas surprendre. Faire face aux crises nécessite d’avoir la bonne vision, de mettre en place des stratégies efficaces, de prendre les bonnes décisions, de donner les bons exemples et de communiquer les bons messages au bon moment ».

Les organisations et leurs effectifs, indique le communiqué, doivent suivre la vitesse à laquelle la technologie de l’IA progresse, car ses capacités « s’étendent déjà au-delà de ce que beaucoup auraient pu prévoir ».

« La réalité est que l’intelligence artificielle (IA) est déjà à l’œuvre », a déclaré Kenrick. « Cela a un impact sur la façon dont nous recherchons, dont nous achetons et même sur la façon dont nous rencontrons les gens. Chez ILX, nous pensons qu’il est essentiel de démystifier l’IA. Les gens ont toujours eu peur de ce qu’ils ne comprennent pas, et cette révolution n’est pas différente. »

« Le timing sera un facteur, mais dans tous les cas, rendre l’IA accessible est essentiel pour engager la main-d’œuvre du futur. »

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Les consommateurs et les entreprises n’ont pas les mêmes priorités en matière de confidentialité

Selon des recherches récentes de Cisco Systems, les consommateurs et les chefs d'entreprise ont des priorités différentes en matière de confidentialité des données.

Le télétravail inquiète les responsables de la sécurité, selon une enquête

Selon une nouvelle enquête de Cisco Systems, le nombre croissant d'employés travaillant à distance aujourd'hui est source de cheveux gris pour les responsables de la sécurité de données et les chefs d'entreprise ayant des responsabilités en matière de cybersécurité.

Microsoft renforce son partenariat avec OpenAI

Microsoft a annoncé hier qu'elle entamait la troisième phase de son partenariat avec la société d'intelligence artificielle OpenAI, après des investissements en 2019 et 2021.

Balado Hashtag Tendances, 19 janvier 2023 — L’IA écrit des articles, une maison imprimée, le syndicat chez Amazon et une employée démasquée

Cette semaine : Des articles générés par l’intelligence artificielle, une maison imprimée en 3D, la syndicalisation d’un centre Amazon confirmée et une employée démasquée par un logiciel-espion.

Une session d’Info-Tech pour les responsables informatiques va « plus loin que le battage médiatique » autour de ChatGPT

Maintenant que le ChatGPT d'OpenAI est dans le domaine public, les réflexions et les discussions cours tournent autour de l'impact qu'il aura sur la société dans son ensemble et dans l'entreprise.