Identification numérique : lancement du Cadre de confiance pancanadien


Catherine Morin - 15/09/2020

Le Conseil canadien de l’identification et de l’authentification numériques (CCIAN) lance le Cadre de confiance pancanadien (CCP), un ensemble de normes qui définissent la façon d’implanter l’identification numérique à travers le pays.

Image : iStock

Cette annonce marque le passage de la phase de développement du cadre à sa mise en fonction officielle. Le déploiement commencera avec des essais alpha menés par des membres des secteurs public et privé au Canada.

Un vingtaine d’organisations membres du CCIAN se sont portées volontaires pour participer à ces tests au cours des deux prochains trimestres.

Les enseignements tirés des essais alpha permettront au CCIAN de déterminer comment améliorer l’infrastructure de l’identité numérique partout au Canada. Éventuellement, ces observations aideront aussi le pays à se doter d’une interopérabilité numérique à l’échelle internationale.

Le CCP a pour principal objectif d’uniformiser les pratiques et de préciser les politiques en matière de protection des données que les organismes gouvernementaux, les banques, les sociétés de télécommunications, les fournisseurs de soins de santé et les entreprises conviennent de suivre. Il favorise et protège l’identité numérique, ce qui facilite les transactions en ligne dignes de confiance. Une fois adopté à grande échelle, il doit permettre aux citoyens d’interagir avec des institutions avec un niveau élevé de sécurité.

« Quand le CCP sera entièrement en place, les Canadiens pourront accéder à leurs dossiers de santé, obtenir un prêt étudiant, lancer une entreprise ou demander des prestations d’invalidité avec confiance et facilité », a précisé le CCIAN dans un communiqué transmis à Direction informatique.

La pandémie de COVID-19 grandement accéléré l’adoption numérique. Alors que de nombreux services essentiels ont dû être offerts à distance, plusieurs citoyens se sont retrouvés vulnérables avec un accès limité à ces services, faute d’avoir en place des infrastructures adéquates pour l’identification et l’authentification numériques. Certains ont eu de la difficulté à envoyer des demandes pour du soutien financier ou à commander des biens essentiels, par exemple.

« Les Canadiens ont dû composer avec le vol d’identité et la fraude, et une grande anxiété causée par le manque d’accès à des services dont ils avaient cruellement besoin tout en étant confrontés à des mesures de distanciation sociale, a rappelé Dave Nikoljsin, président du Conseil du CCIAN. L’identification numérique estompe tous ces irritants et améliore le quotidien des Canadiens où qu’ils soient. »

Joni Brennan, présidente du CCIAN, a précisé que le manque d’infrastructures numériques adéquates pendant la pandémie a aussi beaucoup nui à l’économie canadienne. Elle estime que l’adoption de mesures claires sur l’identification numérique peut représenter un apport d’environ trois pour cent au PIB, soit près de 100 milliards de dollars réinjectés directement dans l’économie canadienne.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique