IBM investit 42M$ dans l’informatique en nuage

International Business Machines (IBM) annonce un investissement de 42 millions de dollars dans le domaine de l’informatique en nuage et destiné aux entreprises du pays qui veulent que leurs données soient hébergées au Canada.

Le Centre du nuage informatique IBM, première installation du genre pour l’entreprise au Canada, servira une clientèle qui souhaite payer seulement pour la capacité d’hébergement qu’elle utilise.

Le centre a été créé « afin de répondre à la demande croissante des entreprises soucieuses de réduire les coûts, d’augmenter les économies et d’accéder à de nouvelles technologies, comme l’analytique et l’informatique mobile », soutient IBM dans un communiqué.

Parmi les premiers clients à profiter des offres du Centre au Canada, VisionMax, une entreprise canadienne de développement de logiciels personnalisés offrant des solutions TI, et Buchanan Technologies, partenaire commercial d’IBM Canada et entreprise de services professionnels informatiques.

Une industrie de 1 milliard de dollars en 2015

IBM cite un rapport du cabinet américain d’études IDC, Cloud Computing: The Next Form of Outsourcing, qui souligne que le marché canadien de l’informatique en nuage devrait augmenter de 40 % au cours des trois prochaines années et franchir la barre du milliard de dollars d’ici 2015.

« Cet investissement permettra aux entreprises canadiennes d’obtenir la promesse de nouveaux modèles informatiques destinés à stimuler la productivité et à augmenter la compétitivité », a déclaré Bruce Ross, président, IBM Canada, dans un communiqué.

L’entreprise précise que son Centre du nuage informatique complète le réseau dédié IBM, qui compte 17 centres de données, sur tout le territoire canadien. Il offrira un service de paiement à l’utilisation donnant aux clients l’accès à un portail de commerce canadien, où les frais d’utilisation de serveurs virtuels, d’images logicielles sélectionnées et de capacité de stockage seront facturés à l’heure.

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Converge Technology Solutions obtient la certification liée aux solutions zSystems et LinuxONE d’IBM

Converge Technology Solutions, un fournisseur de solutions de TI et d'infonuagique compatibles avec les logiciels de Gatineau, détient maintenant la certification pour vendre et mettre en œuvre les solutions zSystems et LinuxONE d'IBM au Canada.

Le coût moyen d’une violation de données atteint 7 millions de dollars

Les 25 entreprises canadiennes qui ont subi une violation de données au cours de la période de 12 mois se terminant en mars ont payé en moyenne 7 millions de dollars en frais de rétablissement par incident. En comparaison, la moyenne des 550 entreprises étudiées dans le monde était de 5,5 millions de dollars (les montants sont en dollars canadiens).

L’usine IBM de Bromont a 50 ans

La journée d’hier marquait le cinquantième anniversaire de l'ouverture...

IBM Think 2022 – Un vaste catalogue de logiciels IBM désormais disponibles en tant que service sur AWS

IBM annonçait la semaine dernière avoir signé un accord de collaboration stratégique avec Amazon Web Services (AWS), avec l'intention d'offrir une large gamme de son catalogue sous forme de logiciels en tant que service (SaaS) sur AWS.

Québec veut plus de numérique en éducation

Un montant de 10,6 millions de dollars sera utilisé sur deux ans par le gouvernement du Québec pour intégrer plus d'outils numériques de gestion et de prise de décisions au ministère de l’Éducation et au réseau scolaire.