IBM développe un écosystème de logiciels basé sur le cerveau

Les scientifiques d’IBM ont annoncé une avancée majeure dans la création d’un écosystème de logiciels programmant une architecture de puces informatiques.

Logo d'IBMRompant complètement avec les logiciels traditionnels de programmation d’architecture de puces, ce nouvel écosystème de logiciels est prometteur. Plutôt que de passer par des opérations séquentielles, il passe plutôt par des architectures informatiques cognitives parallèles à grande échelle.

Les avancements en matière de technologie se font sur une base quotidienne. L’équipe d’IBM travaille donc à conserver son avance. « Les architectures et les programmes sont étroitement liés et une nouvelle architecture nécessite un nouveau paradigme de programmation », a déclaré le Dr Dharmendra S. Modha, chercheur principal et directeur principal chez IBM Research.

Présentement, les ordinateurs sont développés sur un modèle créé il y a plusieurs décennies, qui suit un programme prédéfini d’opérations séquentielles. Malgré leur rapidité et leur précision à aligner les calculs, ils deviennent limités quant à la puissance et à la taille lorsqu’ils compilent, en temps réel, de données volumineuses. Le modèle de cerveau, sur lesquelles sont basées ces recherches d’IBM, est plus lent et moins précis dans les calculs, mais excelle à la reconnaissance et l’interprétation de ces données, tout en utilisant la même énergie électrique qu’une ampoule de 20 watts.

L’objectif à long terme de ces recherches est de construire un système de puces informatiques comportant 10 milliards de neurones et des centaines de billions de synapses, tout en ne consommant qu’un kilowatt d’énergie et occupant un volume de moins de deux litres.

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

Ericsson Canada s’associe à des universités montréalaises pour la recherche sur la durabilité de la 5G

Ericsson Canada annonce un nouveau partenariat de recherche avec des universités montréalaises de premier plan pour développer de nouvelles solutions d'intelligence artificielle (IA) visant à réduire la consommation d'énergie dans les réseaux 5G.

VMware ouvre un nouveau centre de recherche et d’innovation en intelligence artificielle à Montréal

La société d'infonuagique VMware annonçait hier l'ouverture du Centre de recherche et d'innovation VMware Next G-AI à Montréal. 

Converge Technology Solutions obtient la certification liée aux solutions zSystems et LinuxONE d’IBM

Converge Technology Solutions, un fournisseur de solutions de TI et d'infonuagique compatibles avec les logiciels de Gatineau, détient maintenant la certification pour vendre et mettre en œuvre les solutions zSystems et LinuxONE d'IBM au Canada.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Le coût moyen d’une violation de données atteint 7 millions de dollars

Les 25 entreprises canadiennes qui ont subi une violation de données au cours de la période de 12 mois se terminant en mars ont payé en moyenne 7 millions de dollars en frais de rétablissement par incident. En comparaison, la moyenne des 550 entreprises étudiées dans le monde était de 5,5 millions de dollars (les montants sont en dollars canadiens).