IA : Pharmaprix, L’Oréal et ModiFace lancent un service d’essai de maquillage virtuel

Pharmaprix lance un service d’essai virtuel de cosmétiques au Canada. Cette nouvelle offre découle d’un partenariat avec ModiFace, une entreprise spécialisée en réalité augmentée et en intelligence artificielle récemment acquise par L’Oréal.

Image : Unsplash

L’application, déployée lundi sur le site Web de Pharmaprix, doit permettre aux consommateurs d’essayer différents produits de beauté en ligne, dans le confort de leur maison.

ModiFace utilise la réalité augmentée pour simuler automatiquement différents types de cosmétiques. Afin de reproduire parfaitement les couleurs et textures de produits existants, le système s’appuie sur l’intelligence artificielle (IA) pour analyser les d’informations fournies par différentes marques de cosmétiques. La technologie de ModiFace complète les descriptions des fabricants en recueillant des données et des images disponibles sur les médias sociaux.

Les consommateurs en ligne peuvent simuler l’essai de produits en temps réel sur vidéo, en voyant en détail leur visage et leurs traits faciaux. Le service propose l’essai de marques de premier plan comme Lancôme, L’Oréal Paris, Maybelline, NYX, Urban Decay et Yves Saint-Laurent.

Le recours à la technologie de ModiFace vise à enrichir l’expérience d’achat en ligne et à aider les clients à prendre des décisions plus informées.

« Ce nouveau service exploite la puissance de l’IA et de la réalité augmentée pour offrir des expériences personnalisées et améliorer l’engagement des consommateurs dans les points de contact numériques », a déclaré Robert Beredo, Chef de la direction digitale pour L’Oréal Canada, par communiqué.

« Cette démarche est importante pour faire découvrir des produits et des marques, tout en éliminant les frictions liées au magasinage d’une manière harmonieuse, attirante et ludique », a-t-il ajouté.

M. Beredo estime que l’offre permettra de gagner la confiance des consommateurs et de créer des relations encore plus intimes avec eux.

Fondée en 2007 par Parham Aarabi, professeur en génie à l’Université de Toronto, ModiFace compte près de 70 ingénieurs et scientifiques. L’entreprise a aussi conçu une technologie d’essai virtuel pour la coloration des cheveux ainsi qu’un système d’analyse automatique de la peau.

Suite à son acquisition par L’Oréal en 2018, ModiFace a conservé son siège social dans la métropole canadienne, et elle entretient toujours des partenariats de recherche avec l’Université de Toronto.

Lire aussi :

5 jeunes pousses choisies par L’Oréal pour intégrer son accélérateur

La réalité augmentée au secours des commerçants?

Un site de vente en ligne de cannabis médical pour Shoppers Drug Mart

Shopify mise sur son assistant virtuel et sur la réalité augmentée

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Les avancées de l’IA au service de l’agriculteur

Lors de l'ouverture le mois dernier de Pace Port Toronto, le cinquième centre mondial de recherche et de co-innovation exploité par Tata Consultancy Services (TCS), K. Ananth Krishnan, directeur de la technologie de l'entreprise, a rappelé un conseil astucieux qu'il avait reçu un jour de son ami et mentor, le regretté Dr Clayton Christensen.

L’évolution de l’IA dans les cinq prochaines années : Eric Schmidt à Collision 2022

Dans le cadre de la conférence Collison 2022 de Toronto, l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt, a partagé ses réflexions sur la direction que prend l'intelligence artificielle (IA) et les dangers auxquels elle est confrontée dans le cadre de son développement rapide.

Ottawa injecte 443 M$ dans la stratégie pancanadienne sur l’IA

Le gouvernement fédéral a annoncé cette semaine un investissement de 443 millions de dollars dans la deuxième phase de la Stratégie pancanadienne sur l'intelligence artificielle.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Un ingénieur de Google AI mis à pied dans la controverse

Blake Lemoine, un ingénieur principal de logiciel au sein de l'organisation Responsible AI de Google, est en mise à pied administrative au cœur d'une vague de controverses.