Les écoliers fortement présents dans les réseaux sociaux

Une étude rapporte que les jeunes Québécois seraient plus « dépendants » d’Internet que les autres écoliers au Canada.Des étudiants ou des écoliers

Selon un rapport d’étude sur les habitudes de consommation des TI par les écoliers canadiens, qui a été produit par Media Smarts, un centre voué à l’alphabétisation numérique et des médias, la présence des jeunes Canadiens dans les réseaux sociaux atteindrait de nouvelles proportions.

Cette étude, réalisée à partir des habitudes d’utilisation d’Internet de plus de 5 000 écoliers à travers le pays, rapporte que non seulement les jeunes seraient présents de plus en plus hâtivement dans les réseaux sociaux, mais qu’ils y accèderaient en majorité par des appareils mobiles, tels que les lecteurs multimédias, les téléphones intelligents et les tablettes numériques.

Media Smarts rapporte que 80 % des écoliers québécois utiliseraient des appareils mobiles pour naviguer dans Internet, soit plus que dans le reste du Canada où la moyenne se situerait à 67 %. Aussi, les jeunes Québécois seraient plus dépendants d’Internet : près de la moitié des écoliers anglophones du Canada se « déconnecteraient » pour être tranquilles, contre seulement 20 % des jeunes Québécois.

Il n’existerait pas de différence significative entre l’utilisation des téléphones intelligents chez les jeunes garçons ou les jeunes filles. Toutefois, les jeunes garçons auraient plus tendance à utiliser les ordinateurs de bureau plutôt que les appareils mobiles : 27 % des garçons, contre 18 % des filles, utiliseraient leurs propres ordinateurs pour naviguer dans Internet. De plus, 60 % des garçons utiliseraient leur console de jeu, contre seulement 27 % des jeunes filles.

Les écoliers possèderaient en grande majorité un compte dans le réseau social Facebook. Dès la quatrième année du primaire, ils commencent à être présents dans le réseau social. Le rapport indique que, 36 % des jeunes garçons et 30 % des jeunes filles de la quatrième année à la sixième année du primaire possèderaient un compte Facebook.

C’est à partir de la sixième année du primaire que la présence dans les réseaux sociaux progresserait grandement, alors que 67 % des écoliers possèderaient un compte Facebook en secondaire un. Cette proportion atteindrait 95 % en secondaire cinq.

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Rogers Communications s’est excusée publiquement après qu’une panne majeure de son réseau ait laissé des millions d’utilisateurs et d'entreprises canadiens sans services Internet et mobiles le 8 juillet.

Près de 1 M$ du fédéral pour une meilleure connectivité mobile à des foyers ruraux du Québec

Le ministère du Développement économique rural annonce un financement fédéral pouvant aller jusqu'à 939 035 $ à Bell pour qu’elle améliore la connectivité mobile dans la communauté des Premières Nations Les Atikamekw de Manawan.