Hausse des revenus de CAE en santé et aviation civile

CAE rapporte des revenus de 557,0 millions de dollars pour le premier trimestre de son année financière 2016.Logo de CAE

L’entreprise de Montréal CAE, qui se spécialise en systèmes de simulation et de formation pour les industries de l’aérospatiale civile et militaire, ainsi que de la santé, rapporte des revenus trimestriels qui sont supérieurs de 5,8 % aux revenus trimestriels de 526,2 millions de dollars qui avaient été produits au premier trimestre de son année financière 2015.

Parmi ces revenus de CAE pour la période de trois mois terminée le 30 juin dernier, 196,9 millions de dollars (-0,5 %) proviennent des activités commerciales sur le marché militaire, 336,2 millions de dollars (+8,8 %) proviennent des activités sur le marché de l’aviation civile et 23,9 millions de dollars (+23,2 %) proviennent des activités sur le marché de la santé.

Le coût des ventes de CAE pour son premier trimestre aurait été de 399,4 millions de dollars, contre 389,7 millions de dollars douze mois plus tôt.

De plus, les frais généraux, de vente et d’administration de 71,8 millions de dollars, ainsi que les frais de recherche et de développement de 20,8 millions de dollars, seraient supérieurs à ceux qui avaient été rapportés par CAE pour le premier trimestre de son exercice 2015.

CAE rapporte ainsi un bénéfice net trimestriel de 44,5 millions de dollars. Ce bénéfice net trimestriel est supérieur de 6,9 % au bénéfice net de 41,6 millions de dollars qui avait été enregistré au premier trimestre 2015 de CAE.

Lire aussi :

Aviation civile : contrats en Colombie et en Chine pour CAE

Logiciel de CAE Santé en simulation appliquée à la médecine

Contrat de CAE auprès de l’armée des États-Unis

Articles connexes

Restrictions technologiques contre la Russie

Le Conseil de l'Union européenne impose depuis vendredi des restrictions sur les exportations en Russie de produits qui « pourraient contribuer à l’amélioration technologique de son secteur de la sécurité et de la Défense ».

Simulateur d’utilisation d’un écran tactile en zone de turbulences créé à Polytechnique Montréal

La création d'un simulateur de vibrations qui reproduit l'utilisation d'un écran tactile dans le poste de pilotage d'un avion qui se trouve en zone de turbulences a valu un prix Mitacs à Adam Schachner, chercheur en mathématiques et en génie industriel à Polytechnique Montréal.

Aérospatiale : financement public d’implantations numériques retardées

L'initiative MACH FAB 4.0 d'Aéro Montréal obtient un financement public supplémentaire de 1,23 million de dollars du ministère de l'Économie du Québec qui lui permettra d'être prolongée jusqu'au 31 mars 2022.

Québec soutient l’intégration de l’IA dans l’industrie aérospatiale

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 2,9 millions de dollars sur cinq ans au Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) pour soutenir l’adoption de l’intelligence artificielle (IA) dans le secteur aérospatial.

Logiciels d’aviation : Ad Opt acquise par IBS Software

L'éditeur Ad Opt de logiciels pour l'industrie de l'aviation, qui était une division de l'entreprise américaine de logiciels Kronos, a été vendue à IBS Software.