Hausse de la perte nette trimestrielle chez Amaya

Groupe de jeux Amaya rapporte des revenus de 37,2 millions de dollars pour le deuxième trimestre de son année financière 2013.Logo de Groupe de jeux Amaya

Groupe de jeux Amaya, une entreprise de Montréal qui est spécialisée en matériel et en logiciels qui sont destinés à l’industrie du jeu de hasard, rapporte des revenus trimestriels qui sont supérieurs de 156 % aux revenus de 14,5 millions de dollars qui avaient été produits lors du deuxième trimestre de son année financière 2012.

La progression des revenus d’année en année de Groupe de jeux Amaya est attribuable à l’ajout des revenus des entreprises Ongame Network et Cadillac Jack, qui ont été acquises à l’automne 2012.

À la suite de ces acquisitions, les dépenses trimestrielles de Groupe de jeux Amaya ont atteint 44,4 millions de dollars, contre 17,6 millions de dollars douze mois plus tôt. Les frais de vente de 3,6 millions de dollars, les frais généraux et administratifs de 33 millions de dollars et les frais financiers de 7,7 millions de dollars sont supérieurs aux frais qui avaient été comptabilisés pour le deuxième trimestre de l’année financière précédente de l’entreprise.

Pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin dernier, Groupe de jeux Amaya rapporte une perte nette de 1,1 million de dollars, soit presque le double de la perte nette de 589 344 dollars qui avait été constatée pour le trimestre équivalent de son année financière précédente.

Durant le trimestre, Groupe de jeux Amaya a signé des contrats avec des clients aux États-Unis, au Mexique et en Europe. Également, l’entreprise montréalaise a indiqué qu’elle comptait faire l’acquisition du fournisseur américain Diamond Game Enterprises afin d’obtenir notamment une de ses technologies de loterie qui est brevetée.

Bilan semestriel

Pour les six premiers mois de son année financière 2013, Groupe de jeux Amaya fait état de revenus de 75,3 millions de dollars et d’une perte nette de 18,8 millions de dollars.

Pour le premier semestre de son année financière précédente, Groupe de jeux Amaya avait comptabilisé des revenus de 20,9 millions de dollars et une perte nette de 7,8 millions de dollars.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Québec numérique lance la WAQadémie, une offre de formation pour faire vivre le WAQ à l’année

Québec numérique, l’organisme derrière l’événement phare du Web à Québec (WAQ), annonce le lancement de la WAQadémie. Il s’agit d’une nouvelle formule qui veut faire vivre l’esprit du WAQ toute l'année. Dès le mois de février, une programmation mensuelle, connectée sur la communauté et à l'affût des tendances, sera offerte aux professionnels et aux amateurs du numérique, en présentiel, à Québec. 

Les tendances de la transformation numérique dans les PME québécoises

Une récente étude de GetApp se penche en détails sur la stratégie numérique des entreprises québécoises et dévoile les tendances dans ce domaine pour les deux prochaines années. Dans le cadre de cette étude, GetApp a interrogé des employés des PME du Québec afin de déterminer comment la stratégie numérique de leur entreprise a évolué et si elle a rencontré le succès escompté.

Attentes et comportement des consommateurs québécois sur la confidentialité des données

Les résultats d’un sondage publiés cette semaine par GetApp Canada explorent les pratiques des Québécois quant à la confidentialité de leurs données. Il s’agit du second volet d’une enquête auprès de 230 consommateurs québécois.

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

BCE présente ses résultats du second trimestre de 2022

Bell Canada Entreprises (BCE) annonçait la semaine dernière ses résultats du second trimestre de 2022, terminé le 30 juin dernier. Elle rapporte un BAIIA ajusté consolidé en hausse de 4,6 % grâce à une croissance de ses produits services de 3,8 %.