Hausse de la perte nette trimestrielle chez Amaya

Groupe de jeux Amaya rapporte des revenus de 37,2 millions de dollars pour le deuxième trimestre de son année financière 2013.Logo de Groupe de jeux Amaya

Groupe de jeux Amaya, une entreprise de Montréal qui est spécialisée en matériel et en logiciels qui sont destinés à l’industrie du jeu de hasard, rapporte des revenus trimestriels qui sont supérieurs de 156 % aux revenus de 14,5 millions de dollars qui avaient été produits lors du deuxième trimestre de son année financière 2012.

La progression des revenus d’année en année de Groupe de jeux Amaya est attribuable à l’ajout des revenus des entreprises Ongame Network et Cadillac Jack, qui ont été acquises à l’automne 2012.

À la suite de ces acquisitions, les dépenses trimestrielles de Groupe de jeux Amaya ont atteint 44,4 millions de dollars, contre 17,6 millions de dollars douze mois plus tôt. Les frais de vente de 3,6 millions de dollars, les frais généraux et administratifs de 33 millions de dollars et les frais financiers de 7,7 millions de dollars sont supérieurs aux frais qui avaient été comptabilisés pour le deuxième trimestre de l’année financière précédente de l’entreprise.

Pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin dernier, Groupe de jeux Amaya rapporte une perte nette de 1,1 million de dollars, soit presque le double de la perte nette de 589 344 dollars qui avait été constatée pour le trimestre équivalent de son année financière précédente.

Durant le trimestre, Groupe de jeux Amaya a signé des contrats avec des clients aux États-Unis, au Mexique et en Europe. Également, l’entreprise montréalaise a indiqué qu’elle comptait faire l’acquisition du fournisseur américain Diamond Game Enterprises afin d’obtenir notamment une de ses technologies de loterie qui est brevetée.

Bilan semestriel

Pour les six premiers mois de son année financière 2013, Groupe de jeux Amaya fait état de revenus de 75,3 millions de dollars et d’une perte nette de 18,8 millions de dollars.

Pour le premier semestre de son année financière précédente, Groupe de jeux Amaya avait comptabilisé des revenus de 20,9 millions de dollars et une perte nette de 7,8 millions de dollars.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Lightspeed annonce ses résultats financiers

Lightspeed Commerce, un fournisseur de plateforme commerciale centralisée destinée aux commerçants du monde entier annonçait la semaine dernière ses résultats financiers pour le trimestre clos le 30 juin 2022. De façon générale, le constat est que le retour des clients dans les magasins et les restaurants permet à la société d'enregistrer des résultats supérieurs aux prévisions.

Québecor annonce ses résultats du second trimestre de 2022

C’était hier que Québecor inc. communiquait ses résultats financiers consolidés pour le deuxième trimestre 2022 qui incluent ceux de sa filiale en propriété exclusive Québecor Média inc.

Le vent dans les voiles pour CGI

La montréalaise CGI, une importante firme de services-conseils en technologies de l’information (TI) fondée en 1976, annonce aujourd’hui les résultats de son troisième trimestre. La société rapporte donc des profits de plus de 364 M$ durant la période.

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.