Groupe Millenium Micro : s’adapter au présent et préparer l’avenir

Groupe Millenium Micro fait le point sur le soutien des marchands membres et sur une nouvelle stratégie commerciale au sein d’un marché pancanadien.Logo de Groupe Millenium Micro

En marge d’un congrès annuel qui avait lieu à Laval au début d’octobre dernier, le président du regroupement de détaillants, revendeurs et intégrateurs indépendants Groupe Millenium Micro, Carl Paquin, a fait le bilan de l’évolution de l’entité au cours de la dernière année.

Alors que le site de la conférence était en cours de préparation pour l’accueil d’une centaine d’exposants et plusieurs centaines de participants, M. Paquin a indiqué que le groupe, dont le siège social est à Brossard, comptait 268 membres – qui exploitent 292 établissements sous trois bannières – et était présent partout au Canada.

Notamment, au cours des derniers mois, Groupe Millenium Micro a accueilli sous sa bannière des partenaires à Terre-Neuve-et-Labrador, au Yukon, aux Territoires-du-Nord-Ouest et à l’Île-du-Prince-Édouard.  « Nous avons également une présence commerciale au Nunavut, par le biais de la firme approvisionnement FCNQ, de Montréal », a souligné M. Paquin.

Opportunités à saisir

À chaque congrès, Groupe Millenium Micro adapte ses activités d’information et de formation afin d’aider ses membres à suivre les tendances dans leurs marchés respectifs, soit ceux des particuliers, des entreprises et du secteur de l’éducation.

Cette année, pour une première fois, des sessions était dédiées à l’informatique en nuage qui offre aux affiliés de nouvelles opportunités d’affaires dans des domaines tels que la téléphonie IP, la sauvegarde, l’hébergement et le partage et la collaboration.

« Nous avons une grande portion de nos marchands qui font du commercial. Pour ces gens l’informatique en nuage c’est important, alors qu’un tournant s’effectue [dans leur marché]. Ces formations leur ont permis de démystifier l’infonuagique, mais aussi de savoir comment la présenter aux clients », a expliqué M. Paquin.

« Nous établissons des partenariats avec des fournisseurs et parfois nous investissons avec eux dans certaines solutions, ce qui fait en sorte qu’il y a des revenus récurrents pour les marchands : au lieu de recevoir un gros montant au départ, ils reçoivent une mensualité – ce qui équivaut [aux mêmes revenus] », a-t-il ajouté.

Le dirigeant de Groupe Millenium Micro a indiqué que les craintes liées à l’infonuagique n’émanaient pas des marchands, mais plutôt de la clientèle potentielle qui, par exemple, est réticente à placer ses données hors de ses murs – d’où la pertinence des sessions d’aide aux marchands afin de répondre aux questions des clients.

D’ailleurs, M. Paquin souligne que la plupart des fournisseurs de solutions fondées sur l’informatique en nuage dont les services sont offerts par les membres du regroupement sont québécois ou canadiens. « Puisque nous sommes un groupe canadien, nous essayons d’éviter le plus possible d’avoir des fournisseurs américains, afin de conserver les données au Canada », a-t-il précisé.

Une autre tendance qui a fait l’objet de séances d’information est la domotique, en prévision des possibilités qu’offriront les appareils mobiles à moyen terme en matière d’activation à distance de systèmes et de fonctions.

« Nous formons nos marchands afin d’être à l’avant-garde sur ces produits et services, entre autres avec l’aide d’un fournisseur canadien, a indiqué M. Paquin. La domotique sera chose courante dans quinze ou vingt ans – aujourd’hui, on pense que c’est superflu, mais on pensait la même chose il y a quatre ans du téléphone intelligent, qui est utilisé maintenant par tout le monde. »

Initiatives commerciales

Ayant dorénavant une présence dans l’ensemble des provinces et territoires au Canada, Groupe Millenium Micro est à compléter une stratégie de communication et de commercialisation. Notamment, le regroupement planifie une campagne publicitaire dans des publications spécialisées et prépare des capsules pour une campagne à la télévision.

Également, Groupe Millenium Micro activera bientôt un nouveau site web corporatif et un site transactionnel à l’intention de ses clientèles et ses membres. Ces sites bilingues seront fondés sur un design adaptatif, afin d’en faciliter l’utilisation sur divers appareils clients, dont les tablettes numériques et les téléphones intelligents.

Enfin, à l’occasion de son congrès annuel, Groupe Millenium Micro allait dévoiler à ses membres un nouveau slogan, soit L’informatique, c’est notre métier.

« Aujourd’hui, n’importe quel magasin peut vendre des produits informatiques, mais [son personnel] a-t-il les connaissances techniques nécessaires? Notre slogan reflète le fait que nos partenaires ont les compétences requises pour aider les clients à faire les bons choix et bien utiliser les produits », a conclu M. Paquin.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Gouvernance 101 – Pourquoi c’est plus important que jamais

Certains estiment que la gouvernance des données, définie par Informatica comme un ensemble de principes, de normes et de pratiques garantissant la fiabilité et la cohérence des données d'une organisation, est ennuyeuse.

Zoom dévoile des innovations au Zoomtopia 2022

Cette semaine, la société de technologie de communications Zoom tenait son événement annuel Zoomtopia, où la société a annoncé plusieurs innovations conçues pour améliorer les expériences de travail modernes.

Les RSSI doivent être proactifs dans leurs cyberstratégies, affirme un conférencier au MapleSEC

Les professionnels de la sécurité de l'information devraient être plus agressifs dans leurs stratégies de cybersécurité, a déclaré un expert lors de la conférence MapleSEC de cette semaine.

Les pros de la sécurité des TI se concentrent sur la prévention des attaques mais des alertes importantes leur échappe

Selon un responsable de Cisco Systems, la plus grande erreur que commettent les dirigeants de la sécurité des TI est de consacrer trop de ressources à la conformité réglementaire et à la prévention des cyberattaques.

L’évolution de l’IA dans les cinq prochaines années : Eric Schmidt à Collision 2022

Dans le cadre de la conférence Collison 2022 de Toronto, l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt, a partagé ses réflexions sur la direction que prend l'intelligence artificielle (IA) et les dangers auxquels elle est confrontée dans le cadre de son développement rapide.