Google Traduction : ajout de 5 langues

Google Traduction a annoncé la semaine dernière la prise en charge de cinq nouvelles langues.

Image : Getty

L’ajout du ouïghour, du tatar, du turkmène, du kinyarwanda et de l’odia porte l’offre totale du service basé sur l’intelligence artificielle (IA) à 108 langues.

La difficulté à recueillir une quantité suffisante de textes en lignes pour former des modèles d’apprentissage automatique empêchait autrefois la prise en charge de ces idiomes, parlés par environ 75 millions de personnes dans le monde.

Google avait aussi du mal à trouver des représentants humains de ces communautés linguistiques pour l’aider à affiner les modèles.

Le géant du Web affirme toutefois avoir grandement progressé sur les deux fronts au cours des dernières années.

« Nous avons pu ajouter ces langues grâce à l’amélioration de notre technologie d’IA et à la participation active des membres de la communauté Google Traduction », a indiqué un porte-parole de l’entreprise par communiqué.

La mise à jour est en cours de déploiement pour l’ensemble des utilisateurs de Google Traduction sur Android et iOS.

Le service propose la traduction de texte et de sites Web pour les cinq langues, mais offre l’option de saisie au clavier virtuel uniquement pour le kinyarwanda, le tatar et l’ughour.

Comme le rappelle The Verge, la prise en charge du ouïghour, parlée par 12 millions d’individus qui vivent principalement dans la région du Xinjiang, en Chine, revêt une importance géopolitique particulière.

Depuis 2017, le gouvernement chinois mène une campagne de répression et de détention de masse contre ce groupe ethnique à majorité musulmane.

Amnistie internationale estime qu’au moins un million de Ouïghours et de représentants d’autres communautés musulmanes sont actuellement séquestrés dans des « centres de rééducation », où ils subissent de nombreuses violations des droits de la personne.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 4 janvier 2024 — Une app Copilot, des iPhones compromis, Google et les applications Android et Adobe n’acquiert pas Figma

Cette semaine : Copilot sur Android et iOS, une attaque de porte dérobée de milliers d’iPhone, Google paie l’amende et assouplit les règles sur les applications Android et Adobe abandonne son projet d’acquérir Figma.

Intel se lance dans l’aventure avec de nouvelles offres centrées sur l’IA

Le lancement d'un produit majeur par Intel Corp. jeudi dernier a prouvé que l'organisation est clairement en plein essor, affirme Denis Gaudreault, directeur national d'Intel Canada, ajoutant qu'il espère que dans quelques années, « les gens écriront des livres sur notre redressement ».

Les protecteurs canadiens de la vie privée publient des principes pour le développement responsable de l’IA

Dans la foulée des directives de cybersécurité pour les systèmes d’IA générative publiées par le gouvernement fédéral, les régulateurs fédéraux, provinciaux et territoriaux de la protection de la vie privée du Canada ont publié leur propre ensemble de lignes directrices liées à la confidentialité.

Lancement de Coveo Relevance Generative Answering

Coveo, un fournisseur montréalais de plateformes d'IA d'entreprise, lance Coveo Relevance Generative Answering, une solution basée sur l’IA qui peut générer des réponses aux requêtes complexes des utilisateurs en tirant parti des grands modèles de langage (GML).

Un accord politique européen ouvre la voie à une loi sur l’IA

L'Union européenne est parvenue à un accord sur la première loi globale sur l'intelligence artificielle au monde. Selon l'Associated Press, les négociateurs du Parlement européen et des 27 pays membres de l’union ont signé vendredi un accord politique provisoire qui facilitera l'adoption de la loi sur l'intelligence artificielle.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.