Google supprime 12 000 emplois

Sundar Pichai, directeur général d’Alphabet, la société mère de Google, a annoncé dans un communiqué et dans un courriel au personnel concerné basé aux États-Unis, que l’entreprise supprimerait environ 12 000 emplois, soit 6 % de ses effectifs.

Pichai a déclaré que le processus d’information des employés concernés d’autres pays prendra plus de temps en raison des lois et pratiques locales.

Cette série de licenciements s’ajoute aux dizaines de milliers de suppressions d’emplois récemment annoncées par Microsoft, Amazon, Meta et Twitter. Au moins 48 000 emplois ont été supprimés par les grandes entreprises technologiques depuis le début de cette année.

Pichai a fait écho aux mêmes raisons que d’autres entreprises pour éliminer les effectifs de Google : des temps économiques difficiles, une main-d’œuvre en plein essor pendant la pandémie qui correspond à « une réalité différente de celle à laquelle [Google] fait face aujourd’hui » et de gros paris sur l’intelligence artificielle qui exigent des « choix difficiles ».

« Nous avons entrepris un examen rigoureux de tous les domaines de produits et de toutes les fonctions pour nous assurer que nos employés et nos rôles sont alignés sur nos priorités les plus élevées en tant qu’entreprise », a déclaré Pichai. « Les rôles que nous éliminons reflètent le résultat de cet examen. Ils couvrent Alphabet, les domaines de produits, les fonctions, les niveaux et les régions. »

Les employés concernés aux États-Unis recevront une préavis complet (minimum 60 jours), une indemnité de départ à partir de 16 semaines de salaire plus deux semaines pour chaque année supplémentaire chez Google, leurs primes de 2022 et leur temps de vacances restant, six mois de soins de santé, un service de placement et de soutien à l’immigration.

Les employés en dehors des États-Unis seront soutenus conformément aux pratiques locales, selon l’entreprise.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Ashee Pamma
Ashee Pamma
Ashee est rédactrice pour IT World Canada. Elle a obtenu son diplôme en communication et études médiatiques à l'Université Carleton à Ottawa. Elle espère devenir chroniqueuse après d'autres études en journalisme. Vous pouvez lui envoyer un courriel à [email protected]

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 26 janvier 2023 — Poursuites contre Google et Twitter, des médicaments à 5 $ et Windows 10 plus disponible

Cette semaine : Les États-Unis poursuivent Google, Twitter poursuivie pour non-paiement du loyer, des médicaments illimités pour 5 dollars et la fin des ventes de Windows 10.

Microsoft va licencier 10 000 employés, les autres sont invités à « élever la barre »

Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, vient de confirmer dans un document déposé à la SEC que la société licenciera 10 000 employés d'ici septembre. Cette décision intervient après une série de coupes plus petites et plus discrètes en octobre de l'année dernière, impliquant 1000 employés.

Lightspeed Commerce annonce des coupures de postes tout en visant une « croissance rentable »

La société montréalaise Lightspeed Commerce Inc., qui offre une plateforme de commerce tout-en-un, annonce aujourd'hui une réorganisation visant à rationaliser le modèle d'exploitation de la société tout en continuant à se concentrer sur une croissance rentable.

Amazon supprimera 18 000 emplois

Les difficultés dans le secteur des technologies aux États-Unis se poursuivent alors que Amazon, le géant du commerce électronique, annonçait hier soir que c'est finalement « un peu plus de 18 000 » emplois qui seront supprimés.

Balado Hashtag Tendances, 5 janvier 2023 — Recherches vidéo Google, TikTok espionne la presse, ChatGPT inquiète Google et des drones Amazon

Cette semaine : Des recherches Google dans les vidéos, TikTok aurait accédé aux données de journalistes, ChatGPT sonne l’alerte chez Google et des livraisons Amazon par drone.