Google mise sur davantage de respect de la vie privée

La confidentialité des données est le nouveau mot d’ordre de Google, qui a martelé ces termes à sa conférence des développeurs mardi à Mountain View.

Nest Hub Max, Google
L’écran connecté Nest Hub Max. Image : Google

Plusieurs médias, dont le site d’actualités technologiques TechCrunch, ont rapporté des nouveautés visant à permettre de préserver davantage la vie privée des utilisateurs. Par exemple, le système d’exploitation Android 10 Q, accessible aux développeurs en version bêta depuis mardi, propose environ 50 fonctionnalités de sécurité et de confidentialité des données.

L’assistant Google deviendrait aussi plus privé. « Des avancées en apprentissage profond nous ont permis de réduire le modèle de 100 gigaoctets à un demi-gigaoctet, ce qui le rend assez petit pour être intégré à des appareils mobiles », a déclaré Sundar Pichai, PDG de Google. Les données resteraient donc dans l’appareil plutôt que d’atterrir dans un serveur de Google.

Autre nouveauté : un mode incognito sera bientôt offert dans Google Maps.

Google, dont la publicité ciblée selon les données recueillies au sujet des utilisateurs constitue la principale source de revenus, a également dévoilé des engagements au sujet du respect, dans le cadre de l’utilisation de ses appareils, de la vie privée et de la confidentialité des données.

Par exemple, le Nest Hub Max, dont le lancement a aussi été annoncé mardi, doit garder pour lui les informations collectées en matière de reconnaissance faciale, au lieu de les envoyer dans le nuage informatique de Google. Le Nest Hub Max combine une enceinte connectée, un écran et une caméra.

En plus de permettre de contrôler la température ou l’éclairage d’une maison, ainsi que de passer des appels vidéos, ce nouvel appareil reconnaît l’utilisateur quand il rentre chez lui, et lui donne la possibilité de couper la caméra ou le micro afin de maintenir sa vie privée.

Lire aussi :

Publicité en ligne : Google tapée sur les doigts par la Commission européenne

Amende de 57 M$ US pour Google en France

Téléphones traqués : plainte déposée contre Google en Californie

Articles connexes

Les consommateurs et les entreprises n’ont pas les mêmes priorités en matière de confidentialité

Selon des recherches récentes de Cisco Systems, les consommateurs et les chefs d'entreprise ont des priorités différentes en matière de confidentialité des données.

Il est temps de réfléchir aux procédures de confidentialité de votre organisation

L'avocat d'Ottawa Kris Klein conseille les organisations canadiennes sur la façon de mettre en place des politiques et des procédures pour se conformer aux obligations légales fédérales et provinciales en matière de confidentialité des données.

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Le rôle essentiel d’un responsable de la protection de la vie privée

Toute entreprise qui traite des informations personnelles ou confidentielles doit nommer un responsable de la protection de la vie privée pour superviser les obligations de conformité et protéger les intérêts des personnes concernées.