Google enfonce un clou dans le cercueil des consoles de jeux vidéos


Dominique Lemoine - 20/03/2019

Google a dévoilé Stadia, une plateforme de jeux vidéos en accès, diffusion et lecture en continu, dont les données sont contenues et circulent dans ses centres de données et ses réseaux.Stadia

L’entreprise de produits et de services technologiques affirme, dans un billet publié mardi, que les utilisateurs pourront accéder aux jeux vidéos, pour jouer eux-mêmes ou pour regarder via YouTube d’autres personnes jouer, à partir d’écrans de télévision, ordinateurs, tablettes et téléphones mobiles.

« En utilisant le réseau connecté de centres de données Google, Stadia libérera les joueurs des limitations des consoles traditionnelles et des ordinateurs personnels », et ils « pourront accéder aux jeux en tout temps », et ce, « sans téléchargements et sans mises à jour », ainsi qu’avec une manette de jeu propriétaire Wi-Fi spécifique, soutient Google.

Selon IT World Canada, des bureaux de Google à Kitchener et Waterloo en Ontario ont contribué au développement de l’expérience utilisateur avec la plateforme et du logiciel de la manette de jeu.

Google ajoute que les développeurs de jeux auront accès à des ressources et à des capacités de création, en termes de traitement graphique, de mémoire et de stockage, qui font partie de son infrastructure de centres de données.

Le lancement de la plateforme Stadia au Canada, aux États-Unis et en Europe est prévu pour plus tard en 2019.

Lire aussi :

Jeu vidéo : les consoles vivent leurs derniers moments

Jeu vidéo en diffusion continue : Ubisoft s’associe à Google

Les revenus de jeux vidéos sur console et PC en baisse




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+