Google élargit son programme de primes aux bogues pour couvrir GitHub et d’autres projets en code source libre

Google ajoute à son programme de primes qui paie pour la découverte de vulnérabilités d’applications.

Mardi, la société a lancé le programme Open Source Software Vulnerability Rewards (OSS VRP) pour récompenser les découvertes de bogues dans les projets à code source libre de Google.

Cela couvre toutes les versions à jour des logiciels à code source libre (y compris les paramètres de configuration des référentiels tels que GitHub Actions) stockées dans les référentiels publics des organisations GitHub appartenant à Google (telles que Google, GoogleAPIs et Google Cloud Platform, ainsi que les projets dont Google s’occupe, comme le langage de programmation Go Golang, la plate-forme de développeurs Web Angular et le système d’exploitation Fuchsia.

« L’ajout de ce nouveau programme répond à la réalité de plus en plus répandue des attaques croissantes de la chaîne d’approvisionnement », a déclaré Google. « L’année dernière a connu une augmentation de 650 % par rapport à la précédente des attaques ciblant la chaîne d’approvisionnement en code source libre, y compris des incidents phares comme Codecov et la vulnérabilité Log4j qui ont montré le potentiel destructeur d’une seule vulnérabilité.

« Le VRP OSS de Google fait partie de notre engagement de 10 milliards de dollars pour améliorer la cybersécurité, y compris la sécurisation de la chaîne d’approvisionnement contre ces types d’attaques pour les utilisateurs de Google et les consommateurs de code source ouvert du monde entier. »

Le programme global comprend des récompenses pour la recherche de vulnérabilités dans les produits Google tels que Chrome, Android, les téléphones intelligents Pixel, la gamme de produits pour la maison intelligente Google Nest, les montres connectées Fitbit, certaines applications de la boutique Google Play et d’autres domaines. Au cours des 12 dernières années, ce programme a récompensé plus de 13 000 soumissions, avec plus de 38 millions de dollars américains versés.

Le nouveau programme se concentre non seulement sur les projets en code source libre de Google, mais également sur les dépendances tierces de ces projets (avec notification préalable à la dépendance concernée requise avant la soumission au VRP OSS de Google).

Les premiers prix iront aux vulnérabilités trouvées dans les projets les plus sensibles : Bazel , Angular, Golang, Protocol buffers et Fuchsia. Après le déploiement initial, cette liste sera étendue.

Le programme recherche :

  • Les vulnérabilités qui conduisent à compromettre la chaîne d’approvisionnement.
  • Les problèmes de conception qui causent des vulnérabilités du produit.
  • D’autres problèmes de sécurité tels que des informations d’identification sensibles ou divulguées, des mots de passe faibles ou des installations non sécurisées.

Selon la gravité de la vulnérabilité et l’importance du projet, les récompenses iront de 100 à 31 337 dollars. Les montants les plus importants iront également à des vulnérabilités inhabituelles ou particulièrement intéressantes, la créativité est donc encouragée.

Voir les règles du programme (en anglais) pour plus d’informations.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected].

Articles connexes

Le projet de loi C-18 pourrait voir Google et Meta verser 4 % de leurs revenus de recherche canadiens au secteur de l’information

Pour la première fois, le gouvernement a présenté un projet de règlement visant à établir des critères précis pour la mise en œuvre du projet de loi C-18, jusqu'à présent entaché d'incertitudes.

Google ajoute des outils de développement durable basés sur l’IA à Google Maps Platform

Google équipe les développeurs de trois API d'environnement pour la plateforme Google Maps afin de les aider à créer de nouveaux outils de développement durable.

OpenText et Google Cloud collaborent sur de nouvelles offres d’IA

OpenText a annoncé un partenariat élargi avec Google Cloud, quelques semaines seulement après avoir dévoilé opentext.ai, sa vision et sa stratégie en matière d'intelligence artificielle.

Google va ajouter des contrôles de sécurité plus granulaires à Workspace

Google améliorera bientôt ses capacités automatisées de protection des données basées sur l'intelligence artificielle (IA) dans sa suite de productivité Workspace pour les organisations stockant des données dans Google Drive.

Balado Hashtag Tendances, 24 août 2023 — L’IA et les conseils de vie, purge des comptes Google, Python dans Excel et charge plus rapide...

Cette semaine : Des outils d’IA pour des conseils de vie, réactions à la purge des comptes Google inactifs, le langage Python dorénavant intégré à Excel et l’iPhone 15 se chargera plus rapidement.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.