Transport en commun : Giro recrutée à Metz en France

L’entreprise montréalaise Giro obtient un mandat de l’exploitant du système de transports publics de la ville de Metz en France, SAEML TAMM, pour remplacer son système existant de gestion de services.Logo de Giro

Le mandat implique le logiciel Hastus qui est commercialisé par Giro. Les modules Hastus que SAEML TAMM a sélectionnés doivent lui permettre de créer des horaires de véhicules, de créer les horaires aux arrêts et d’analyser des données.

La SAEML de Metz exploite 200 autobus et vise à passer de 20 millions de « voyages » en 2016 à 23,8 millions en 2023. Elle est en partie détenue par le Groupe Keolis, une multinationale française qui se spécialise dans le secteur des transports. La Caisse de dépôt et placement du Québec possède un tiers de Groupe Keolis, qui était déjà client de Giro.

La suite logicielle Hastus est destinée aux opérateurs de systèmes d’autobus, de métro, de tramway et de rail léger. Elle a d’abord été créée au Centre de recherche sur les transports de l’Université de Montréal, avant d’être commercialisée par Giro, qui a été fondée en 1979.

Ces deux dernières années, Giro a également signé des contrats d’utilisation impliquant Hastus avec des exploitants situés en France, en Belgique, mais aussi en Australie et à Pittsburgh, aux États-Unis.

Lire aussi :

Giro signe un contrat à Pittsburgh

Giro : son logiciel choisi par quatre villes

L’opérateur du métro de Santiago s’associe à Giro

Articles connexes

CGI prévoit racheter près d’un million d’actions détenues par la CDPQ

CGI annonce en ce début de semaine son intention de conclure une entente privée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en vue du rachat aux fins d'annulation de 938 914 de ses actions subalternes avec droit de vote classe A détenues par la CDPQ, au prix de 106,51 $ par action. Cela représente un escompte par rapport au cours de clôture du 29 juillet 2022 des actions classe A en vigueur à la Bourse de Toronto (TSX).

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

Bris de la confidentialité de renseignements personnels de candidats à Québec

Des documents et des fichiers du gouvernement du Québec contenant des renseignements personnels au sujet de 31 540 personnes ont été trouvés sur des supports informatiques externes au domicile d’un employé de la fonction publique.