Gestion de la COVID-19 : une application pour connaître l’opinion publique

L’équipe de recherche de la Chaire de leadership en enseignement des sciences sociales numériques (CLESSN) de l’Université Laval lance Projet Quorum, une application Web qui permet de connaître l’humeur et les perceptions des décideurs publics, des médias et de la population.

Sur l’application, l’utilisateur est invité à remplir un court questionnaire pour définir son profil personnalisé et se comparer au reste de la population. Par l’entremise d’outils numériques interactifs, l’application permet de suivre l’évolution des perceptions publiques, notamment sur le dossier de la gestion de crise de la COVID-19. L’objectif de Projet Quorum, selon ses créateurs : permettre aux citoyens de communiquer leurs perceptions aux personnes qui prennent les décisions affectant leur vie au quotidien.

« Projet Quorum prend vie en pleine crise sanitaire de la COVID-19. Nous nous intéressons donc particulièrement à ce dossier à l’heure actuelle, mais l’objectif est de pouvoir couvrir d’autres dossiers d’actualité et éventuellement, d’en couvrir plusieurs à la fois », explique le professeur adjoint en science politique Yannick Dufresne, l’un des créateurs du projet.

Les technologies derrière le Projet Quorum permettent de récolter les données provenant des discours des décideurs publics : chaque jour, les verbatims des séances de l’Assemblée nationale et de la Chambre des communes sont extraits de leur site web et analysés.

D’autre part, les unes des versions Web de médias canadiens figurant parmi les plus importants en termes d’audience sont extraites toutes les 15 minutes et le texte des articles est analysé en continu par des algorithmes d’intelligence artificielle.

Enfin, les données sur l’opinion des citoyens sont récoltées à l’aide du questionnaire. Elles sont ensuite corrigées avec une pondération scientifique pour obtenir un échantillon le plus représentatif possible de la population québécoise.

L’humeur optimiste ou pessimiste des discours, des médias ou des citoyens est déterminée à l’aide d’un algorithme qui utilise des dictionnaires pour associer des milliers de mots à un sentiment positif ou négatif.

Articles connexes

Les avancées de l’IA au service de l’agriculteur

Lors de l'ouverture le mois dernier de Pace Port Toronto, le cinquième centre mondial de recherche et de co-innovation exploité par Tata Consultancy Services (TCS), K. Ananth Krishnan, directeur de la technologie de l'entreprise, a rappelé un conseil astucieux qu'il avait reçu un jour de son ami et mentor, le regretté Dr Clayton Christensen.

L’évolution de l’IA dans les cinq prochaines années : Eric Schmidt à Collision 2022

Dans le cadre de la conférence Collison 2022 de Toronto, l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt, a partagé ses réflexions sur la direction que prend l'intelligence artificielle (IA) et les dangers auxquels elle est confrontée dans le cadre de son développement rapide.

Ajout d’un tableau de bord à l’édition commerciale de 1Password

Une application canadienne de gestion des mots de passe a ajouté un tableau de bord pour permettre aux administrateurs informatiques de voir plus facilement combien d'employés ne profitent pas des capacités de sécurité du produit.

Ottawa injecte 443 M$ dans la stratégie pancanadienne sur l’IA

Le gouvernement fédéral a annoncé cette semaine un investissement de 443 millions de dollars dans la deuxième phase de la Stratégie pancanadienne sur l'intelligence artificielle.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.