Fureteurs Internet en janvier 2011 : palmarès similaires au Québec, au Canada et en France

Selon une analyse de la firme AT Internet, 67,3 % d’internautes auraient utilisé le fureteur Internet Explorer pour visiter un bouquet témoin de sites web en janvier 2011 au Québec.

AT Internet, un fournisseur français de services d’analytique qui est présent au Québec depuis 2006, affirme que le fureteur Internet Explorer de Microsoft devançait largement en janvier 2011 le fureteur Firefox de la Fondation Mozilla, qui avait été utilisé par une moyenne de 17 % d’internautes québécois.

Le fureteur Safari d’Apple, avec une moyenne de 8 %, devançait le fureteur Chrome de Google (7,1 %) et le fureteur Opera d’Opera Software (0,4 %).

Dans le reste du Canada, Internet Explorer avait été utilisé par une moyenne de 56,3 % d’internautes lors de la période d’analyse, contre 21,5 % pour Firefox, 13 % pour Safari, 8,5 % pour Chrome et 0,3 % pour Opera.

En France, Internet Explorer avait été utilisé par une moyenne de 47,9 % d’internautes, contre 30,5 % pour Firefox. Contrairement au Québec et au Canada, Chrome (12 %) devançait Safari (8 %). Opera avait obtenu le cinquième rang avec une moyenne de 0,7 %.

Ainsi, c’est au Québec qu’AT Internet a noté la plus importante moyenne d’utilisateurs d’Internet Explorer et la moins importante proportion d’utilisateurs du fureteur Firefox.

La méthodologie utilisée pour cette analyse consiste en une répartition moyenne, en fonction des fureteurs, des visites enregistrées sur un nombre de sites Web de clients d’AT Internet qui font l’objet d’audits au moyen d’une solution du fournisseur de services d’analytique.

Les sites Web qui ont été mesurés pour cette analyse doivent faire l’objet d’un trafic qui provient généralement de la même région géographique. AT Internet a réalisé son analyse en janvier 2011 auprès de 129 sites québécois, 31 sites canadiens et 14 547 sites français.

Pour AT Internet, il s’agissait d’une première analyse des fureteurs utilisés au Québec. La firme compte analyser chaque trimestre l’emploi des fureteurs dans la Belle province.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Les États-Unis au quatrième rang, le Canada au cinquième sur l’échelle de la cybersécurité

Le Canada se classe au cinquième rang parmi 20 pays pour sa préparation et sa réponse aux menaces de cybersécurité, selon une norme créée par une revue universitaire et un fournisseur de sécurité.

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.

L’état de l’identité numérique au Canada

L'identité numérique arrive au Canada, soulevant une foule de questions de même que certaines préoccupations des défenseurs de la vie privée. De nombreuses provinces et le gouvernement fédéral ont lancé des initiatives d'identité numérique pour simplifier et sécuriser l'accès aux services gouvernementaux.