Formations de l’Université Laval pour favoriser l’adoption de l’IA dans le réseau de la santé

Des formations en matière d’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine de la médecine seront créées à l’Université Laval afin de favoriser son intégration dans les pratiques sur le terrain.Image de personnes suivant une formation

Le cabinet du ministre de l’Économie affirme par voie de communiqué que Québec accorde un financement public de 284 214 dollars à l’Université Laval pour créer ces formations sur l’IA. « Les formations visent à outiller les utilisateurs pour qu’ils puissent évaluer le potentiel, les limites et les effets de l’IA dans le domaine de la santé et favoriser son intégration dans les pratiques actuelles », mentionne le cabinet.

Les thèmes abordés doivent inclure les enjeux et les bonnes pratiques de gestion de données, les réalités scientifiques et les techniques en matière d’IA, ainsi que la réglementation, l’éthique et les répercussions sociales liées à l’IA.

Le projet est supervisé par l’Institut intelligence et données de l’Université Laval, en collaboration avec des partenaires du domaine de l’intelligence artificielle et de la valorisation de données. Des acteurs du réseau de la santé dans la région de Québec sont aussi impliqués.

Les intervenants, praticiens, patients, gestionnaires, chercheurs et étudiants aux cycles supérieurs auront accès à ces formations en ligne ou en personne.

Formation de main-d’oeuvre en IA au Collège de Bois-de-Boulogne

À Montréal, le Collège de Bois-de-Boulogne a obtenu de Québec un soutien financier de 20 millions de dollars sur 5 ans pour créer un espace d’apprentissage en continu, nommé Agora numérique, de même que des formations en technologies numériques menant à des diplômes d’études collégiales.

Cet espace « sera consacré à l’innovation et au développement de talents pour les secteurs des technologies de l’information, de l’intelligence artificielle et de la créativité numérique », selon le cabinet du ministre du Travail.

Ce dernier mentionne que ce financement s’inscrit « dans une vaste offensive gouvernementale qui vise à doter les entreprises d’une main-d’oeuvre qualifiée », en particulier en analyse, en programmation, en conception de bases de données et en conception d’infrastructures informatiques.

Lire aussi :

Deux chaires de l’Université Laval en intelligence artificielle appliquée à l’assurance

Programme collégial de formation continue en intelligence artificielle

Telus Santé vise l’habitude des étudiants en pharmacie

Articles connexes

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

Les réseaux sociaux comme principale source d’information

Une enquête NETendances dont les résultats ont été dévoilés cette semaine par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que le tiers des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux comme principale source pour s'informer sur l'actualité.

Bris de la confidentialité de renseignements personnels de candidats à Québec

Des documents et des fichiers du gouvernement du Québec contenant des renseignements personnels au sujet de 31 540 personnes ont été trouvés sur des supports informatiques externes au domicile d’un employé de la fonction publique.

Les personnes avec un TSA peuvent aider des entreprises

Un rapport se penche sur les manières dont les personnes avec un TSA peuvent aider des entreprises dans un contexte de rareté de main-d’oeuvre.