Financement de la SGF pour Solutions Abilis

La SGF prête 7 M$ à Solutions Abilis, qui utilisera la somme pour acquérir des développeurs de logiciels.

Solutions Abilis, une entreprise de Montréal qui est spécialisée en développement d’applications et en intégration de systèmes informatiques, a obtenu sept millions de dollars de la part de la Société générale de financement (SGF), un holding industriel et financier du gouvernement du Québec qui réalise des projets de développement économique par des investissements en capital.

Le président de Solutions Abilis, Éric Le Goff, indique que ce financement octroyé par la SGF servira à l’acquisition d’entreprises dans le domaine du logiciel, notamment des développeurs présents sur le marché québécois. « Nous sommes surtout intéressés par des entreprises de logiciels très nichées dans leur marché, avec des produits à forte valeur ajoutée », précise M. Le Goff.

Solutions Abilis, qui emploie 160 personnes, exploite à Montréal un centre d’innovation qui a été inauguré en 2008. L’entreprise portait auparavant le nom de CMTek. Solutions Abilis exploite également des bureaux en France, à Neuilly-sur-Seine, et aux États-Unis, à Albany dans l’Etat de New York et à Portland dans le Maine. Cette présence en Nouvelle-Angleterre émane de l’acquisition en 2009 de Xwave New England, une filiale de Bell, qui détenait la propriété intellectuelle d’un système intégré de gestion orienté Web pour le milieu correctionnel aux États-Unis, qui avait été développé par Solutions Abilis.

L’autre application commercialisée est un système intégré de gestion qui est spécialisé pour le domaine de la distribution de produits de l’industrie pétrolière. Solutions Abilis réalise aussi des projets de développement clé en main de solutions dont la propriété intellectuelle sera conservée par le client.

Résultats distincts

Lors de l’annonce de l’obtention de financement de la SGF, Solutions Abilis a souligné le caractère distinct de son approche pour la réalisation de projets informatiques. Fondée sur des méthodes internes de gestion de projet, cette approche vise la livraison de projets en fonction de forfaits, avec une garantie de résultats.

Éric Le Goff estime que l’approche originale de Solutions Abilis est plus rentable pour les clients que l’approche des concurrents qui misent sur la délocalisation vers des pays d’Asie ou de l’Europe de l’Est.

« Sur le marché, les clients achètent généralement des compétences qui sont facturées à l’heure ou à la journée, mais sans engagement de résultat. Nous avons pris le parti pris de nous engager envers le résultat, quitte à définir avec le client un engagement contractuel sur les délais et les prix », explique-t-il. « Dès que nous avons opté pour cette approche, nous avons pris le pari de développer à partir de notre centre d’innovation de Montréal. Nous avons investi sur des outils de travail et sur des méthodes de manière à ce qu’une équipe de vingt personnes, qui est proche autant physiquement que culturellement du client, sera plus efficace qu’une équipe de taille plus importante qui est localisée en outremer.

« Nous arrivons à le faire à Montréal parce que nous avons un bassin de talent formidable, avec quatre grandes universités, nous avons des coûts de production relativement faibles en Amérique du Nord et nous avons une culture technologique et un bassin de compétences qui est disponible. Avec cette approche, nous arrivons à produire des solutions plus rapidement et à moindre coût », précise-t-il.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

La CDPQ investit 75 M$ US dans l’américaine CleverTap

CleverTap, une entreprise de Mountain View en Californie qui propose des logiciels-services (SaaS) pour l’engagement et la fidélisation de la clientèle a signé des ententes d’une valeur de 105 M$ US dans le cadre d’une ronde de financement de série D menée par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) qui s’est engagée à investir 75 M$ US.

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.

Plus de 7,5 G$ de Québec pour « inventer, développer, commercialiser »

Le gouvernement du Québec annonce la Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation 2022-2027 sous le thème « Inventer, développer, commercialiser ».