Fermeture de Datamark Systems : perte de 300 emplois dans le Grand Montréal

Datamark Systems, un fournisseur de solutions de gestion de documents imprimés et électroniques, cessera ses activités.

Logo de Datamark Systems

Selon un article publié dans le site web d’ICI Radio-Canada, Datamark Systems, dont le siège social est situé à Laval, fermera ses portes à la fin de mars 2014. Au total, plus de 400 personnes au total au Canada et aux États-Unis perdront leur emploi.

Selon ICI Radio-Canada, le chef de la direction de Datamark Systems, Jeffrey Zunenshine, a indiqué aux employés que toutes les options possibles avaient été explorées.

« […] une combinaison de l’érosion des marchés et des marges réduites dues au prix de la marchandise pour plusieurs de nos produits et services [qui] laisse croire qu’il n’y a plus aucune raison pour Datamark de continuer les opérations de l’entreprise », indiquait la lettre qui a été remise aux employés lors d’une réunion tenue le 28 février dernier, comme le rapporte ICI Radio-Canada.

Au Québec, Datamark Systems exploite deux ateliers de production à Boucherville et deux autres ateliers dans l’arrondissement Lasalle à Montréal. Datamark Systems exploite aussi un centre de distribution à Laval et des bureaux de vente à Boucherville, Laval, Montréal et Québec.

Au Canada, Datamark Systems possède des centres de distribution à Mississauga (Ontario), Winnipeg (Manitoba) et Calgary (Alberta), ainsi qu’un atelier de production à Calgary. L’entreprise lavaloise exploite des bureaux de vente à Richmond (Colombie-Britannique), Calgary, Edmonton (Alberta), Regina (Saskatchewan), Winnipeg, Mississauga et Ottawa.

Aux États-Unis, Datamark Systems possède un bureau de vente à Miami, en Floride.

Datamark Systems continuera d’employer quelques personnes pour terminer les productions en cours et procéder à la fermeture de l’entreprise.

Datamark Systems est en activité dans le domaine de l’impression commerciale depuis 1978, par le biais d’entités antécédentes. Au début des années 1990, elle a ajouté des solutions de formulaires électroniques à son offre commerciale.

En 2007, l’entreprise, alors nommée Groupe Datamark Systems, a été achetée par Komunik, une entreprise de Montréal qui développait et commercialisait des solutions de gestion des ressources en communications. En 2009, lorsque Komunik était sous la protection des tribunaux contre ses créanciers, plusieurs de ses actifs ont été rachetés par l’entité Datamark Systems, qui appartient en partie à Jeffrey Zunenshine.

Lire : Datamark Systems : de Datamark à Komunik à Datamark

Lire l’article complet dans le site d’ICI Radio-Canada

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Les États-Unis au quatrième rang, le Canada au cinquième sur l’échelle de la cybersécurité

Le Canada se classe au cinquième rang parmi 20 pays pour sa préparation et sa réponse aux menaces de cybersécurité, selon une norme créée par une revue universitaire et un fournisseur de sécurité.

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

Dernière semaine pour soumettre une demande dans le cadre du programme NovaScience

Les entreprises québécoises qui souhaitent soumettre une demande de soutien à l’emploi dans le cadre du programme NovaScience ont jusqu’à dimanche prochain (28 août) pour le faire.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.