Faille de sécurité : 30 plutôt que 50 millions de comptes Facebook touchés

Facebook a révisé à la baisse le nombre de comptes compromis à la suite de la faille de sécurité révélée il y a environ deux semaines.Logo de Facebook

Le 28 septembre, Facebook avait annoncé que 50 millions de comptes avaient été piratés. Dans un communiqué publié vendredi, le groupe a indiqué que finalement ce sont 30 millions de comptes qui ont été touchés.

Dans la moitié des cas, les pirates informatiques auraient accédé aux noms des utilisateurs, à leur courriel, ainsi qu’à leur numéro de téléphone.

Dans l’autre moitié des cas, les pirates informatiques auraient obtenu ces mêmes informations, mais aussi des détails tels que le genre de l’utilisateur, la langue qu’il parle, sa situation amoureuse, sa religion, le nom de sa ville d’origine, sa date de naissance, le nom de la ville où il réside, l’emploi qu’il occupe, les études qu’il a faites, les types d’appareils utilisés pour accéder à Facebook, les 10 derniers endroits visités, les 15 plus récentes recherches effectuées, ainsi que les pages et les comptes suivis.

Toutefois, pour un million des 30 millions de comptes compromis, les pirates informatiques n’auraient récupéré aucune information.

Lire aussi :

Facebook : 50 millions de comptes utilisateurs compromis

Attention à la réutilisation des mêmes mots de passe

Yahoo : un milliard de comptes piratés

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 28 juillet 2022 — Instagram, Facebook. la reconnaissance faciale et travailler chez Amazon

Balado Hashtag Tendances, 28 juillet 2022 — Cette semaine : des utilisateurs d’Instagram mécontents, un nouveau look pour Facebook, la reconnaissance faciale contestée et Amazon un employeur de choix.

Balado Hashtag Tendances, 14 juillet 2022 — Twitter vs Musk, Facebook en inuktitut, retrait sur Twitter et VPN malveillants

Balado Hashtag Tendances, 14 juillet 2022 — La saga Twitter-Musk se poursuit, Facebook en inuktitut, se retirer d’une enfilade sur Twitter et des VPN malveillants.

Nul besoin de délaisser PowerShell mais il faut le configurer correctement

Les cybercriminels ont exploité les faiblesses de l'utilitaire de script PowerShell de Windows pendant des décennies. Mais les agences de cyberrenseignement des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Nouvelle-Zélande affirment que le désactiver n'est pas la solution.

Okta gèrera désormais les appareils des tiers accédant à ses outils

Le fournisseur de gestion d’identité et d’accès Okta affirme qu'un cybercriminel a accédé aux données de seulement deux clients, et non 366 comme on le craignait à l'origine, après le piratage d'un ordinateur chez un fournisseur de support tiers par le gang d'extorsion Lapsus$.