Faille de sécurité : 30 plutôt que 50 millions de comptes Facebook touchés

Facebook a révisé à la baisse le nombre de comptes compromis à la suite de la faille de sécurité révélée il y a environ deux semaines.Logo de Facebook

Le 28 septembre, Facebook avait annoncé que 50 millions de comptes avaient été piratés. Dans un communiqué publié vendredi, le groupe a indiqué que finalement ce sont 30 millions de comptes qui ont été touchés.

Dans la moitié des cas, les pirates informatiques auraient accédé aux noms des utilisateurs, à leur courriel, ainsi qu’à leur numéro de téléphone.

Dans l’autre moitié des cas, les pirates informatiques auraient obtenu ces mêmes informations, mais aussi des détails tels que le genre de l’utilisateur, la langue qu’il parle, sa situation amoureuse, sa religion, le nom de sa ville d’origine, sa date de naissance, le nom de la ville où il réside, l’emploi qu’il occupe, les études qu’il a faites, les types d’appareils utilisés pour accéder à Facebook, les 10 derniers endroits visités, les 15 plus récentes recherches effectuées, ainsi que les pages et les comptes suivis.

Toutefois, pour un million des 30 millions de comptes compromis, les pirates informatiques n’auraient récupéré aucune information.

Lire aussi :

Facebook : 50 millions de comptes utilisateurs compromis

Attention à la réutilisation des mêmes mots de passe

Yahoo : un milliard de comptes piratés

Articles connexes

Meta devra payer 725 M$ aux utilisateurs américains de Facebook suite au scandale de Cambridge Analytica

Les retombées du scandale Cambridge Analytica de 2018 continuent d’accabler Facebook et sa société mère, Meta Platforms.

Dépenser pour l’essentiel, et pas seulement pour la technologie, est vital pour la sécurité infonuagique

Les RSSI savent depuis des années que l'argent seul n'achète pas la sécurité dans les environnements sur site. La leçon est la même dans le nuage, selon un nouveau rapport.

Balado Hashtag Tendances, 27 octobre 2022 — YouTube amélioré, serrure Apple, menaces de Meta et poursuite contre Google.

Cette semaine : Des nouvelles fonctionnalités pour YouTube, une serrure Apple, Meta menace de bloquer les nouvelles au Canada et le Texas poursuit Google.

Meta menace de cesser le partage de nouvelles en raison du projet de loi C-18

Le lobbying s'est intensifié et maintenant la vraie question est de savoir si le projet de loi C-18, sur les nouvelles en ligne actuellement débattu par un comité parlementaire, finira par être remanié ou restera tel quel lors d'un éventuel vote à la Chambre des communes.

Meta aurait accepté un règlement de 37,5 M$ US dans le cadre d’une poursuite pour violation de la vie privée

Meta, la société mère de Facebook, a accepté de payer 37,5 millions de dollars pour régler un procès alléguant que la plate-forme de médias sociaux a violé la vie privée des utilisateurs en suivant leurs mouvements sans autorisation.