Faible progression des résultats trimestriels de Rogers

Rogers a rapporté des progressions dans tous ses secteurs de ventes, excepté dans les ventes de produits du secteur Sans-fil, pour son troisième trimestre 2013.

Logo de Rogers CommunicationsLe conglomérat du secteur canadien des communications Rogers Communications rapporte des revenus trimestriels supérieurs à 3,2 milliards de dollars, soit une hausse de 2 %, par rapport à son trimestre financier équivalent de 2012.

Selon son bilan, cette augmentation est due à une hausse des ventes dans les secteurs Câble (4 %), Solutions d’affaires (8 %) et Média (12 %). Toutefois, le secteur Sans-fil a connu un recul de 2 % qui serait dû à la mise en place de forfaits d’itinérance à bas prix et aux modifications de nouveaux forfaits offerts aux consommateurs.

Le secteur Sans-fil reste néanmoins le secteur de ventes qui rapporte le plus à Rogers Communications, alors qu’il procure un total de revenus de 1,8 milliard de dollars, comparativement aux secteurs Câble et Média qui rapportent respectivement des revenus de 873 millions de dollars et de 440 millions de dollars.

De plus, Rogers Communications a connu une augmentation de ses frais d’exploitation dans tous ses secteurs comparativement à son trimestre financier équivalent de 2012. Le secteur des Services d’affaires a connu la hausse la plus importante de ses frais d’exploitation, soit une hausse de 32 % ou 7 millions de dollars, suivi par le secteur Média, soit une hausse de 10 % ou 5 millions de dollars. Les secteurs Câble et Sans-fil ont connu des hausses des frais d’exploitation de 4 et 5 %.

Rogers Communication a rapporté un bénéfice net de 464 millions de dollars, ce qui est à peu près équivalent au bénéfice net enregistré lors de son troisième trimestre financier de 2012, soit 466 millions de dollars. Pour l’entreprise cette légère baisse de son bénéfice net est imputable à la hausse des frais de restructuration ainsi qu’aux coûts d’acquisition. En effet, Rogers Communications a acquis les centres de données de Pivot Data Center et Granite Networks, en septembre dernier.

Par ailleurs, les ventes tirées des services de transmissions de données sans fil ont augmenté de 15 % par rapport son exercice financier précédent et représentent 48 % des profits tirés du secteur Sans-fil. Près de 38 % des 574 000 nouveaux téléphones intelligents mis en service ont été destinés à de nouveaux abonnés. Les utilisateurs de téléphones intelligents représentent maintenant 73 % des abonnés des services sans-fil de Rogers Communications.

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

Des entreprises s’attendent à de l’aide de l’État pour investir dans des technologies propres

Neuf dirigeants sur dix de moyennes entreprises du Canada ayant répondu à un sondage produit par KPMG se disent préoccupés par les répercussions du conflit en Europe sur l’économie, l’industrie et les entreprises.

Financement fédéral pour les semi-conducteurs et la photonique d’ici

Les industries locales de semi-conducteurs et de photonique au Canada auront accès à de nouvelles sources de financement fédéral.

La Caisse de dépôt mise sur la numérisation de l’économie

Les stratégies de la Caisse de dépôt et placement du Québec tiennent compte de la numérisation de l’économie et de la transition climatique.

Des restaurateurs s’équipent de leur propre plateforme de livraison de commandes

L’entreprise RestoLoco a été créée en 2020 pour « briser le cercle vicieux de l’utilisation des plateformes de livraison étrangères comme Uber Eats » et pour « déployer une plateforme qui appartient et profite » aux restaurateurs.

Cryptomonnaies : du sable dans l’engrenage de chaînes de blocs

Des pannes et des retards sur des plateformes de transactions de cryptoactifs reposant sur la technologie de la chaîne de blocs ont entraîné la semaine dernière des chutes des cours de cryptomonnaies.