Fabrication additive : agrandissement pour AP&C à Saint-Eustache


Dominique Lemoine - 15/04/2019

AP&C prévoit agrandir son usine de Saint-Eustache et acquérir des technologies pour accroître sa capacité de production de poudres de métal destinées au domaine de l’impression 3D.

AP&C

Image : Montréal International

Selon l’agence de promotion économique Montréal International, l’entreprise AP&C Revêtements et poudres avancées, qui est une filiale de General Electric (GE) Additive, se prépare à créer jusqu’à 75 emplois supplémentaires d’ici cinq ans à ses installations de Saint-Eustache, dans le cadre d’une deuxième phase de développement, après l’inauguration de son usine en 2017 et la création initiale d’une centaine d’emplois.

« Le projet permettra AP&C d’améliorer ses techniques de fabrication de poudre métallique destinée à l’impression 3D », en particulier dans les secteurs de l’aérospatiale et du biomédical pour la fabrication de moteurs d’avions ou de prothèses médicales, soutient Montréal International.

Cette dernière ajoute que AP&C met en place un centre de recherche pour accroître ses activités de recherche et développement, et qu’Investissement Québec, dont un des rôles est d’attirer et d’accompagner des filiales internationales au Québec, a « facilité le financement du centre de recherche ».

Lire aussi :

Usine de poudres métalliques à Saint-Eustache

Recherche appliquée en fabrication additive à Trois-Rivières

Aérospatiale : partenariat en impression 3D de pièces métalliques




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+