ExoPC débarque à Montréal et s’installe au CRIM

Le CRIM accueillera dans ses installations dès juillet 2011 les bureaux montréalais d’ExoPC, l’entreprise de Rimouski qui est une concurrente de l’iPad d’Apple avec sa propre tablette numérique tactile. Il s’agit de la partie physique d’une entente qui pourrait aussi comprendre des collaborations technologiques qui n’ont pas été complètement déterminées.

ExoPC sous-louera des espaces disponibles dans les installations louées à Montréal par le CRIM, un centre de recherche appliquée en technologies de l’information sans but lucratif qui est financé par le ministère du Développement économique, Innovation et Exportation (MDEIE), a précisé Suzanne Lapicerella, la responsable des communications et des événements pour le CRIM.

ExoPC avait déjà des bureaux aux États-Unis et en Europe. « En ce qui concerne notre antenne à Montréal, elle nous permettra, entre autres, de nous rapprocher de la communauté des TI et d’avoir accès à une plus grande quantité de ressources pointues », a déclaré Jean-Baptiste Martinoli, le responsable des technologies d’ExoPC.

Collaborations en éducation et en santé

En plus de servir pour la tablette tactile PC, la technologie logicielle développée par ExoPC trouve application dans divers domaines, comme en entreprise et dans le milieu de l’éducation. Dans ce dernier prévu, des prototyles sont attendus en septembre prochain, d’où l’importance de l’aide du CRIM pour la réalisation de tests et la tenue de groupes de discussion, a précisé M. Martinoli.

M. Martinoli a ajouté que les collaborations pourraient concerner la tablette, mais surtout sa solution logicielle, puisqu’elle peut être installée et servir, par exemple en éducation, aussi bien sur de grands écrans tactiles (tableaux blancs) et sur des ordinateurs portatifs que sur la tablette.

La partie de l’entente entre les deux organisations qui est vouée à la collaboration pourrait aussi permettre à ExoPC de développer des alliances avec le CRIM dans différents secteurs, dont des niches très spécialisées, comme le secteur de la santé, a aussi mentionné le CRIM.

M. Martinoli a précisé que la solution logicielle pourrait par exemple être installée sur des tablettes tactiles résistantes aux produits chimiques et à l’eau qui seraient utilisées par des médecins pour identifier les priorités dans une salle d’attente.

« Le CRIM est passé maître dans l’art de rassembler différents partenaires autour d’un projet commun pour ainsi partager leurs expertises. Par son positionnement, ExoPC se trouve à l’avant-garde de l’innovation technologique et a donc besoin de partenaires solides tels que le CRIM », a ajouté M. Martinoli.

Des tests de logiciel et d’interopérabilité pour commencer

« Le CRIM est très enthousiaste de pouvoir soutenir une entreprise si prometteuse et de développer des collaborations futures. D’ailleurs, une première piste engagerait le Centre de tests et d’interopérabilité du CRIM au moyen de sa plateforme virtuelle de tests », a souligné Jacques Ouellet, premier vice-président R-D et commercialisation du CRIM.

Outre les tests de logiciels et d’interopérabilité, les activités du CRIM dont pourrait bénéficier ExoPC incluent la planification, le pilotage et la réalisation de projets en R-D avec des universités, des entreprises ou des centres de recherche, ainsi que des formations spécialisées.

Le CRIM a souligné que sa mission est de développer et transférer des technologies et des connaissances à des entreprises et organismes pour valoriser leurs produits et services, et ainsi contribuer à leur commercialisation.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici

Articles connexes

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.

Plus de 7,5 G$ de Québec pour « inventer, développer, commercialiser »

Le gouvernement du Québec annonce la Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation 2022-2027 sous le thème « Inventer, développer, commercialiser ».

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Le gouvernement du Québec annonce aujourd'hui l'octroi d'un financement de 50 M$ afin de déployer un service Internet haute vitesse par satellite de Starlink dans quelques 10 000 foyers québécois pour lesquels une connexion directe n’est pas possible.