Étude sur la concurrence en services internet

Le Bureau de la concurrence lance une étude sur le niveau de concurrence entre les fournisseurs de services internet.Illustration du concept de branchement à Internet

Le Bureau de la concurrence du Canada affirme que son étude examinera « la concurrence dans le secteur des services à large bande et les habitudes des consommateurs relativement à l’achat de services internet », ainsi que la possibilité qu’il puisse y avoir de la place pour des mesures de réglementation et pour plus de concurrence entre les fournisseurs de ce secteur.

Un objectif du Bureau serait « de mieux comprendre la dynamique concurrentielle au sein du secteur canadien des services à large bande », par exemple en termes d’options de service, de prix des services et de barrières qui « empêchent » de changer de fournisseurs.

Le Bureau soutient que l’étude tiendra compte des capacités des fournisseurs en matière d’options proposées, des réactions des consommateurs face aux options proposées, de l’impact de la réglementation sur les fournisseurs, ainsi que de la gestion de la concurrence dans d’autres pays.

Selon des données de 2016, 87 % des abonnements aux services internet de détail au Canada auraient été achetés auprès d’une entreprise traditionnelle de téléphonie ou de câblodistribution, alors que 13 % auraient été achetés auprès de revendeurs autorisés par la réglementation à utiliser les réseaux en place.

Lire aussi :

Québecor vend sept licences de spectre à Shaw

Manitoba Telecom : Bell obtient le feu vert

Internet résidentiel : Virgin Mobile s’étend au Québec

Articles connexes

Vidéotron appuie Rogers et Shaw dans le litige concernant leur fusion

Vidéotron, une filiale de Québecor, a déposé une requête auprès du Tribunal de la concurrence le 8 juillet pour appuyer la fusion de Rogers et Shaw.

Échec de la médiation entre Rogers, Shaw et le Bureau de la concurrence

Rogers et Shaw n'ont pas réussi à résoudre les problèmes de concurrence lors de leur séance de médiation de deux jours avec le Bureau de la concurrence du Canada.

Rogers et Shaw en médiation avec le Bureau de la concurrence

Rogers et Shaw ont entamé le processus de médiation avec le Bureau de la concurrence du Canada pour tenter de faire avancer la fusion entre deux des plus grands opérateurs de réseau au Canada.

Le Bureau de la concurrence conclut une entente avec Rogers et Shaw

Le Bureau de la concurrence, qui cherche à bloquer le projet d'acquisition de Shaw par Rogers, une transaction d'une valeur de 26 G$, afin de protéger les Canadiens contre des prix plus élevés, une qualité de service amoindrie et une perte de choix, particulièrement en ce qui a trait aux services sans fil a conclu une entente avec les deux sociétés.

Le CRTC accepte de laisser Rogers acheter les services de diffusion de Shaw

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a accepté de laisser Rogers acheter les services de diffusion de Shaw, sous certaines conditions et modifications.