Equifax rabrouée par le Commissariat à la protection de la vie privée

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada prévoit surveiller l’entreprise d’évaluation du crédit Equifax pendant six ans.Logo du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada

Dans un communiqué, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada affirme avoir mené une enquête, à la suite de l’atteinte à la sécurité des données chez Equifax en 2017, qui révèle « qu’Equifax Canada et sa société mère basée aux États-Unis étaient loin de respecter leurs obligations en matière de protection de la vie privée » des citoyens.

Selon l’enquête du Commissariat, les failles relatives à la protection de la vie privée chez Equifax « incluaient des mesures de sécurité insuffisantes; une conservation des renseignements pendant une période trop longue; des procédures de consentement inadéquates; une absence de reddition de comptes à l’égard des renseignements, et des mesures de protection limitées offertes aux personnes touchées par l’atteinte ».

Le Commissariat rappelle que l’atteinte de 2017 chez Equifax a touché environ 143 millions de personnes dans le monde, dont 19 000 personnes au Canada.

« Compte tenu de la quantité de renseignements personnels extrêmement sensibles détenus par Equifax […], il était totalement inacceptable de constater des lacunes aussi importantes dans les pratiques de l’entreprise en matière de protection de la vie privée et de sécurité », selon le Commissariat.

Lire aussi :

Information immobilière : JLR Solutions foncières acquise par Equifax

Brèche de sécurité : le PDG d’Equifax s’en va

Cyberattaque : 143 millions de comptes Equifax concernés

Articles connexes

Plus d’un adulte québécois sur cinq a déjà acheté ou vendu de la cryptomonnaie

Une enquête NETendances de l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que près du quart (22 %) des adultes québécois ont déjà acheté ou vendu de la monnaie virtuelle, communément appelée « cryptomonnaie ». 

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.

Augmentations salariales de 3,8 % prévues pour 2023

Normandin Beaudry, un cabinet de services-conseils en actuariat et rémunération globale, dévoilait hier les résultats de sa 12è enquête annuelle sur les augmentations salariales. Pour une deuxième année consécutive, les résultats révèlent que les organisations prévoient des budgets moyens d'augmentations salariales plus élevés que les tendances historiques, soit 3,8 % pour 2023, excluant les gels

Baisse de l’usage du Français pour naviguer sur l’Internet au Québec

Une enquête NETendances publiée aujourd’hui par l’Académie de la transformation numérique (ATN) de l’Université Laval révèle que près des deux tiers des adultes québécois (64 %) utilisent le plus souvent la langue française pour naviguer sur l’Internet. Cela constitue une baisse significative de quelque 12 points de pourcentage par rapport à la dernière enquête réalisée en 2020.

Rogers fournit plus d’informations à l’enquête du CRTC sur la panne du 8 juillet

Rogers a mis à jour sa réponse aux demandes de renseignements du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avec des informations supplémentaires sur la cause de la panne de son réseau le 8 juillet dernier.