Entente entre Nanogrande, l’ÉTS et Airbus Safran

La coentreprise française Airbus Safran Launchers conçoit, développe et produit notamment des fusées de lancement civiles et militaires.Nanogrande, ÉTS, Airbus Safran Launchers

L’entreprise de Laval Nanogrande conçoit, produit et vend une technologie d’impression additive à l’échelle moléculaire qui mobilise des techniques de nanotechnologie, de fabrication additive et d’impression 3D, ainsi que des semi-conducteurs.

Nanogrande affirme que l’entente de collaboration multipartite, qui inclut l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, vise à « permettre de développer une technologie de traitement et de fabrication de surfaces ». Le pôle de recherche en matériaux avancés Prima Québec serait aussi impliqué en matière de financement.

L’entente de collaboration serait prévue pour s’étendre sur une période de trois ans et elle comporterait surtout des retombées en matière d’aérospatiale. Les domaines militaires, de la médecine, du transport et de l’énergie pourraient aussi en bénéficier, mentionne Nanogrande.

Nanogrande ajoute considérer Airbus Safran comme étant une « vitrine ».

Les fusées de lancement développées par Airbus Safran incluraient les modèles Ariane 5 et 6, qui sont impliqués dans des lancements de satellites commerciaux vers l’orbite de transfert géostationnaire. Airbus Safran se spécialiserait aussi en systèmes sous-marins et terrestres de missiles.

Lire aussi :

Impression 3D : Partenariat entre le CRIQ et Nanogrande

Partenariat Québec-France en impression 3D

Conquête de l’espace version Google et SpaceX

Articles connexes

Aide fédérale de 4 M$ à l’ÉTS pour l’innovation et le transfert technologique

Pascale St‑Onge, ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada pour le Québec, annonce aujourd'hui une contribution non remboursable de 3,76 M$ à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Ce soutien vise l'acquisition d'équipements de pointe qui permettront d'améliorer la capacité des entreprises à innover par le biais de transferts technologiques.

Partenariat entre Centech et Bell pour stimuler l’innovation

Bell annonce aujourd'hui un partenariat stratégique de trois ans avec le centre d'innovation montréalais, Centech, un écosystème qui propulse des projets d'innovation et d'entrepreneuriat technologiques issus des sciences et du génie.

Ericsson Canada s’associe à des universités montréalaises pour la recherche sur la durabilité de la 5G

Ericsson Canada annonce un nouveau partenariat de recherche avec des universités montréalaises de premier plan pour développer de nouvelles solutions d'intelligence artificielle (IA) visant à réduire la consommation d'énergie dans les réseaux 5G.

VMware ouvre un nouveau centre de recherche et d’innovation en intelligence artificielle à Montréal

La société d'infonuagique VMware annonçait hier l'ouverture du Centre de recherche et d'innovation VMware Next G-AI à Montréal. 

Nouveau laboratoire d’intelligence artificielle à Montréal

Un nouveau laboratoire international d’intelligence (IA) voit le jour à Montréal, confirmant le statut de Montréal comme leader dans ce domaine, a annoncé hier l’Université McGill.