Element AI : améliorer la traçabilité de l’huile de palme

L’entreprise montréalaise Element AI, spécialisée en intelligence artificielle (IA), annonce une collaboration avec PemPem, une organisation qui conçoit des technologies de planification pour les chaînes d’approvisionnement.

Image : Getty

L’objectif principal de ce partenariat consiste à créer une chaîne d’approvisionnement plus durable dans l’industrie de l’huile de palme.

Fondée en 2019, PemPem s’est donné pour mission de fournir des outils de planification des ressources d’entreprise (ERP) aux producteurs, aux travailleurs et aux intermédiaires pour les aider à numériser leurs activités et à devenir plus efficaces. L’organisation possède des bureaux à Montréal et en Indonésie.

PemPem intégrera dans sa plateforme les fonctionnalités d’Element AI Document Intelligence pour aider les négociants indonésiens en fruits de palme à vérifier les transactions de vente.

La solution Document Intelligence emploie des modèles d’IA flexibles pour accélérer le traitement des documents. Elle aide des entreprises de divers secteurs à gérer et à configurer plus facilement leurs données à partir de différents documents.
Les modèles suggèrent des réponses potentielles à l’utilisateur, qui peut les modifier au besoin. Plus les modèles apprennent de cette rétroaction, plus la précision et la personnalisation de leurs suggestions augmentent.

Un système d’analyse intégré établit un équilibre entre vitesse et précision et repère les exceptions. Lorsque les modèles fonctionnent parfaitement, les administrateurs peuvent passer à une automatisation complète.

Dans la chaîne d’approvisionnement, Document Intelligence permet aux détaillants de traiter les bons de commande en format PDF qui proviennent de courriels, d’extraire et de valider les renseignements qu’ils contiennent et de télécharger ces informations directement dans un progiciel de gestion intégré.

Alors que ces étapes s’effectuent habituellement en plusieurs jours, Document Intelligence permettrait de traiter les commandes avec exactitude en seulement quelques heures, selon Element AI.

Sans numérisation des données ni contrats officiels, beaucoup de travailleurs de l’industrie indonésienne de l’huile de palme se basent sur des historiques de récolte, de ventes et de revenus peu fiables.

Comme les finances ont longtemps été gérées par le bouche-à-oreille, des travailleurs ont du mal à se constituer un dossier de crédit, ce qui entrave l’accès à des services bancaires de base. De plus, une grande partie du commerce de l’huile de palme n’est pas documentée en raison de l’impact négatif de cette industrie sur l’environnement.

PemPem intégrera Document Intelligence à sa technologie mobile pour créer des registres de gains précis pour les agriculteurs. Les travailleurs prendront des photos des reçus papier qu’ils reçoivent de leurs acheteurs avec leur téléphone intelligent et les téléchargeront sur l’application PemPem. La solution utilisera la fonction d’extraction de données de Document Intelligence pour prélever et vérifier automatiquement les informations.

L’extraction automatisée des données permettra à la plateforme PemPem de corréler les montants que les agriculteurs saisissent avec les renseignements figurant sur les reçus, ce qui garantira l’exactitude des enregistrements historiques.

Le projet est soutenu par des subventions de Prompt, une organisation à but non lucratif qui se consacre à faciliter les partenariats entre les entreprises et le secteur de la recherche publique.

« Pour ces marchés émergents, il existe une réelle occasion de combiner les technologies d’IA les plus récentes et les plus innovantes afin d’intégrer et de faire évoluer les méthodes traditionnelles de travail, en aidant les habitants des régions reculées du monde à acquérir une meilleure connaissance du monde des affaires et en ayant des retombées positives sur leur chiffre d’affaires », a indiqué Joann de Zegher, fondatrice et présidente de PemPem, dans un communiqué transmis à Direction informatique.

« L’IA n’a pas été créée uniquement pour les grandes organisations mondiales », a déclaré Jean-François Gagné, PDG et fondateur d’Element AI. Selon lui, ce partenariat illustre parfaitement comment de puissantes solutions d’IA, autrefois considérées comme hors de portée des marchés traditionnels comme celui de l’huile de palme en Indonésie, peuvent avoir des effets positifs au-delà des utilisations industrielles typiques.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

ServiceNow lance la version San Diego de sa plateforme Now

ServiceNow vient de lancer la version San Diego de sa plateforme Now qui vise à aider les organisations à progresser au-delà de la transformation engendrée par la pandémie en stimulant la productivité, en adaptant l’automation à travers toute l’entreprise et en créant de meilleures expériences pour un monde hybride.

Google et GitHub proposent de réduire le piratage de chaînes d’approvisionnement

Trois grandes entreprises informatiques ont proposé un moyen de créer des versions d’applications inviolables qui réduisent les risques de piratage des chaînes d'approvisionnement, comme celui contre la chaîne de SolarWinds.

Fonds de développement des compétences des employés des fournisseurs d’Apple

Apple a créé un fonds de 50 millions de dollars américains de développement des employés de ses fournisseurs, qui élargira leur accès à des opportunités d'apprentissage et de développement de leurs compétences.

Partenariat entre Mila et Twitter en apprentissage automatique

Des étudiants et des professeurs de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) collaboreront avec des chercheurs du groupe d’apprentissage automatique Cortex de Twitter en matière d’apprentissage automatique.

Partenariat entre BlackBerry et Isaac pour le camionnage

La technologie multicapteurs de surveillance de remorques et de production de rapports Radar de BlackBerry a été intégrée à la plateforme de gestion et de visibilité de parcs de camions d'Isaac pour les entreprises de camionnage.